S D S
Sciences des sociétés
Ecole doctorale 624
  • Actualités
  • Annuaire
  • Liens utiles
  • Catalogue ED 382






Actualités

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 200 | Tout afficher

  • mardi 3 décembre 2019
  • Catégorie : Soutenances
SOUTENANCES DECEMBRE 2019

mercredi 4 décembre : soutenance de Mme IDRISS Mamaye
Titre : Femmes et engagement pour la départementalisation de Mayotte (1958-2011) : Dynamiques du genre dans les luttes sociales et politiques dans l’archipel des Comores

Résumé : À Mayotte, l’idée selon laquelle les femmes détiendraient une position avantageuse, voire supérieure aux hommes, suggérant une inversion des rapports de genre dans une société musulmane, est un élément saillant dans les médias. L’association des femmes à la lutte pour la départementalisation a conduit à la construction de stéréotypes de genre où départementalisme et indépendantisme étaient respectivement l’affaire des femmes et des hommes. De 1966 à 1976, un mouvement protestataire embrasa l’île. Cette mobilisation, majoritairement féminine, réclamait la séparation de l’île de l’archipel qui formait alors un territoire d’outre-mer français. L’irruption des femmes de l’îlot de Petite-Terre à Mayotte sur le devant de la scène politique occupée par les hommes est à relier à des dynamiques féminines anciennes, mais aussi aux rapports de genre au cœur de l’émergence de cette lutte. À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, des femmes de Sainte-Marie (Madagascar), Grande-Comore, Anjouan et La Réunion, s’installent en Petite-Terre et tirent parti de l’offre éducative ainsi que des opportunités de travail liés à la présence du chef-lieu. La perspective historique sur le genre donne une plus grande visibilité à la montée en puissance des femmes au cours du XXe siècle stimulée par l’existence de nouveaux modèles et d’un cosmopolitisme au féminin dans l’espace circonscrit de PetiteTerre. Au milieu du XXe siècle, la première génération de femmes auxiliaires de l’administration coloniale émerge ; ce processus s’accompagne par la suite de l’accession de femmes à des fonctions électives. Croisant récits de vie et archives, la recherche s’intéresse aux formes de l’engagement féminin, aux transmissions générationnelles et familiales (capital militant, idéel) qui aboutirent à la départementalisation de Mayotte en 2011.

jeudi 5 décembre : soutenance de Mme NUSSBAUM Florence
Titre : La valeur du vide : délaissement résidentiel et acteurs de marché dans la fabrique urbaine

Résumé :
La thèse porte sur les logiques de délaissement résidentiel dans les grandes villes des États-Unis. Si la crise économique de 2008 a médiatisé la multiplication des logements abandonnés du fait des saisies immobilières, la vacance résidentielle est un phénomène bien plus ancien et qui s’étend au-delà des anciennes régions industrielles en crise, se superposant à la vulnérabilité sociale et raciale au Nord comme au Sud. Comment expliquer la persistance de zones dégradées au cœur des villes dans un contexte de gentrification croissante des centres urbains ? À partir des exemples de Chicago et Houston, la thèse interroge le rôle joué par différents acteurs, publics comme privés, dans le déclin démographique et matériel des quartiers péri centraux en s’intéressant spécifiquement aux propriétés délaissées. Elle adopte une approche relationnelle inspirée de l’économie politique afin de révéler le poids des stratégies individuelles et collectives dans l’évolution du tissu urbain. Dans les quartiers étudiés, le déclin ne s’explique pas par un simple déséquilibre de l’offre et de la demande. L’analyse de la géopolitique locale de l’abandon révèle que les propriétés délaissées suscitent alliances et conflits entre les acteurs locaux, ce qui participe à l’inertie des quartiers dégradés. La complexité des dispositifs juridiques qui encadrent ces propriétés explique notamment l’impuissance de la plupart des acteurs locaux. Toutefois, loin d’être complètement abandonnés, ces quartiers dégradés sont en fait le support d’une intense activité de spéculation de la part d’investisseurs privés. Les modalités de gestion de la vacance par les autorités locales renforcent cette dynamique de privatisation de la fabrique urbaine et contribuent à une différenciation spatiale croissante au sein des grandes villes des États-Unis.

lundi 9 décembre : soutenance de M. HARCHAOUI SOUHIL
Titre : Modélisation des transitions en agriculture : énergie, azote et capacité nourricière de la France dans la longue durée (1882-2016) et prémices pour une généralisation à l’échelle mondiale

Résumé :
Face aux enjeux de changement climatique et de transition énergétique associés aux prévisions de croissance démographique au cours du XXIème siècle, l’agriculture doit se transformer pour produire plus de nourriture tout en réduisant sa dépendance aux ressources non-renouvelables et en préservant les écosystèmes. Dans ce contexte, cette thèse s’intéresse à examiner les impacts des contraintes biophysiques et des transformations sociotechniques sur le métabolisme agricole, les transitions et la capacité nourricière de l’agriculture. Le métabolisme agricole est modélisé par les flux d’énergie et d’azote que le système agricole mobilise et transforme pour fonctionner et fournir de la biomasse. Ce cadre analytique permet d’une part de positionner l’agriculture dans les enjeux de la transition énergétique et, d’autre part, de quantifier conjointement la capacité nourricière atteignable et son impact sur la biogéochimie planétaire. Nous examinons le métabolisme agricole à deux niveaux d’échelles spatio-temporelles : une modélisation en perspective historique de longue durée (1882-2016) à l’échelle de la France et une modélisation historique (1961-2013) et prospective à l’échelle du monde.
L’analyse de l’agriculture en France s’appuie sur la modélisation des données historiques de productions et des moyens de productions. Nous mettons en lumière les mécanismes qui relient les entrées et sorties du système agricole, et les transitions énergétiques et azote associées de manière continue depuis 1882. Nous caractérisons la trajectoire française à l’aide d’indicateurs d’efficacité, de retour sur investissement énergétique, de surplus agricole, d’autosuffisance et de neutralité énergétique du système. La neutralité énergétique est un indicateur clé pour positionner l’agriculture dans la transition énergétique à venir. Nous retraçons l’impact des transformations sociotechniques sur les transitions qui ont fait quadrupler le surplus alimentaire des fermes et ont réduit presque à zéro leur autosuffisance énergétique. L’agriculture produisait en énergie deux fois ce qu’elle consommait en temps préindustriels contre quatre fois aujourd’hui, or elle est passée d’un système énergétiquement autonome nourri de biomasse à un système quasi-exclusivement nourri d’énergies fossiles. Exprimée en équivalent biomasse, la consommation actuelle d’énergie de l’agriculture est égale à sa production, ce qui en fait un système énergétiquement inintéressant. Le défi pour l’agriculture est de contribuer à la transition énergétique sans empiéter sur sa production alimentaire. Relever ce défi, qui est peu compris par la société, passe par l’amélioration de la performance énergétique de l’agriculture et implique l’amélioration de l’efficacité d’utilisation de l’azote ainsi que la réduction de l’élevage surtout des monogastriques, la valorisation énergétique d’une majorité des résidus agricoles et la réduction du travail au champs.
La modélisation à l’échelle mondiale permet de caractériser la trajectoire de l’agriculture en termes de capacité nourricière et d’impact environnemental et d’évaluer sa capacité limite de production sur la base des contraintes biophysiques. Cette modélisation est un premier module centré sur le métabolisme azote et ne tient pas compte du mode de fonctionnement énergétique de l’agriculture. Nous examinons les limites de production alimentaire mondiale conjointement avec les pertes d’azote en fonction des degrés d’autosuffisance en azote. Nous montrons que la population humaine maximale supportable sur Terre peut varier de 6 à 17 milliards de personnes en fonction de la part de la production totale de grain utilisée dans l’alimentation animale, l’efficacité d’utilisation de l’azote et le régime de fertilisation azotée. Cette analyse permet de confronter, comme c’est rarement fait, les projections démographiques officielles pour le XXIe siècle à des contraintes biophysiques planétaires et discuter leurs conditions de réalisation.

lundi 9 décembre : soutenance de M. DE FACCI DAMIANO
Titre : Les formes de participation des associations à l’action publique en Tunisie. Référentiels et configurations locales de l’action associative après la révolution

Résumé :
Dans le contexte de l’essor des associations qui a suivi la révolution tunisienne de 2011, cette thèse interroge la participation des associations au changement des politiques publiques qui ont favorisé la marginalisation sociale et territoriale sous l’ancien régime. Adoptant une approche de sociologie de l’action publique, la thèse s’appuie à la fois sur l’analyse des réseaux d’acteurs, des coalitions et de leurs systèmes de représentation et sur l’analyse localisée des configurations associatives de Kasserine et de Sfax. Cette approche permet d’étudier la fonction institutionnelle des réseaux associatifs, tissés à la fois à partir des trajectoires des activistes et des dispositifs mis en place par les associations, et de saisir des formes de régulation particulières à des échelles plus petites.
La première partie de la thèse montre que la discontinuité majeure issue de la révolution se situe d’une part au niveau de la pluralité d’acteurs aux projets différents et de lieux qui rentrent en jeu dans la définition de l’action publique ; et d’autre part au niveau de la perte du monopole du pouvoir de l’État et de l’ancien parti hégémonique. Des référentiels émergent pour penser une action publique renouvelée, où les associations sont impliquées en tant qu’acteur majeur. Ils légitiment des programmes, des instruments et des systèmes de coordination territoriale censés contrer les situations de marginalité et renouveler l’action publique dans un sens plus démocratique et inclusif : l’économie sociale et solidaire, la charité religieuse, la démocratie participative.
La deuxième partie de la thèse s’attache à analyser l’émergence de configurations locales de l’action associative à partir des coalitions et des réseaux constitués à la fois dans l’engagement et avec la mise en œuvre de projets. Dans la ville de Kasserine, la participation des associations à l’action publique relève d’une économie politique locale liée aux ressources de la coopération internationale. La situation de concurrence entre associations, notamment pour s’accaparer l’aide technique et financière internationale, permet l’émergence de réseaux d’insertion où l’impératif entrepreneurial joue à la fois comme distinction et comme stratégie d’insertion. En revanche, dans la ville de Sfax, les associations jouent un rôle clé de construction de coordinations entre acteurs différents. À partir d’un circuit de ressources internes, la construction de réseaux d’associations crée une véritable gouvernance territoriale, où des formes de régulation sectorielle locale s’instituent, notamment dans les domaines des politiques sociales et de la participation aux décisions municipales.
La pluralité des référentiels et des logiques d’engagement, le jeu des coalitions et les régulations locales articulent la pluralisation sociale et idéologique à la différenciation de sphères socio-professionnelles spécialisées et au polycentrisme institutionnel et territorial. L’articulation de ces processus entraîne la réorganisation des liens de dépendance, au-delà du centre étatique. L’analyse localisée montre, d’une part, l’émergence de configurations dépendantes de l’international, qui favorisent la bureaucratisation de l’action associative comme mode d’insertion. De l’autre, elle met au jour les prétentions hégémoniques de certains groupes sociaux engagés dans les associations, qui procèdent d’une logique élitaire outre que de la managérialisation.

mardi 10 décembre : soutenance de Mme SHIMOOKA Erina
Titre : Une Convention oubliée : la convention franc-ryûkyû de 1855

Résumé :
Au XIXe siècle, le royaume des Ryûkyû (actuelle préfecture d’Okinawa au Japon) était à la fois tributaire de la Chine des Qing et sous la domination des shôgun Tokugawa (via le fief de Satsuma). Toutefois, il conservait une large autonomie politique.
Cherchant un point d’appui en Extrême-Orient, et ne pouvant avoir accès aux ports japonais en raison de la politique de « sakoku », la France de la Monarchie de Juillet a fixé son attention sur ce royaume et y a envoyé à partir de 1844 des militaires ainsi que des prêtres des Missions étrangères de Paris. La situation ainsi créée dans le royaume fut aussi inédite que complexe ; d’un côté, les autorités des Ryûkyû surveillaient très étroitement les étrangers présents, qu’elles isolaient de la population locale par tous les moyens ; d’un autre côté, les Français profitaient de l’occasion qui leur était donnée pour observer de l’intérieur cette contrée encore peu connue de l’Europe et pour tenter de l’évangéliser.
Ce premier contact aboutit à la conclusion d’une convention, le 24 novembre 1855, entre la France et le royaume des Ryûkyû. Si cette convention ne fut finalement jamais ratifiée, elle a eu un impact important sur la politique extérieure des Ryûkyû. Elle a également pesé sur les premières relations franco-japonaises.

vendredi 13 décembre : soutenance de M. HOOSHMAND Nader
Titre : Rancière, Jameson et penser avec le roman : dynamiques philosophiques, perspectives politiques

Résumé :
Pourquoi et comment penser et repenser depuis le roman, ce "genre" hors-norme et difficilement définissable qui s’est historiquement trouvé à la croisée de l’ancien et du nouveau ? qui a été à bien des égards la représentation même de la nouvelle poétique se construisant au fur et à mesure à partir et sur les ruines de la hiérarchie fictionnelle du passé ? qui a déployé et qui déploie toujours, peut être mieux que les autres formes narratives, de nouvelles possibilités aussi bien que de nouvelles apories toutes faisant partie des horizons de la modernité littéraire elle-même ? C’est en nous reposant ces questions fondamentales que nous nous interrogeons sur la place privilégiée qu,occupe le roman chez Fredric Jameson et Jacques Rancière qui ont tous deux pensé une politique de la littérature : la relecture jamesonienne de l’interprétation de textes et la contre-lecture ranciérienne de l’Idée de la littérature y sont considérées comme deux points de départ qui nous conduisent au cœur de notre propre problématique, c’est à-dire interroger une pensée de la lecture qui, en dépit de leurs divergences méthodiques, fait de Jameson et Rancière avant d’être des critiques littéraires des penseurs de la lecture comme pratique émancipatrice. Tel que Jameson et Rancière l’entendent, le mettent en perspective et l’analysent, le roman semble, tout en se changeant et la forme et le contenu, être la continuité de ses propres remises en question. De Cervantès et son roman archétypique jusqu’à Flaubert et son incessante quête pour le "mot juste", de Balzac et sa typologie zoologique des espèces sociales jusqu’à Proust et Joyce et leurs livres-mondes tout en passant par les narrations de Conrad. Faulkner, Woolf, etc., nous poursuivons donc les interventions critiques ébauchées et élaborées par Jameson et Rancière dans les champs opérationnels de la littérature romanesque afin de rouvrir, pour
notre part, de nouveaux horizons où s’entrecroisent et s’entremêlent les processus philosophiques avec les faits et les situations historico-politiques.

jeudi 16 décembre : soutenance de M. DIEDHIOU Ibrahima
Titre : Entre utilisation et préservation des ressources ligneuses en Afrique de l’Ouest : Dynamique des paysages forestiers en Sénégambie méridionale

Résumé :
Ce travail de recherche a pour objet de caractériser la dynamique des paysages forestiers, un des piliers du système de production sénégambiens. Il met l’accent sur l’une des problématiques les plus importantes de ce XXI siècle à savoir comment concilier les usages et la préservation des ressources forestières au moment où la demande ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale. Ces paysages forestiers qui, depuis longtemps rythment et organisent la vie spirituelle, culturelle et économique des populations rurales sénégambiennes ont connu ces cinq dernières décennies des mutations sans précédents. L’un des principaux éléments à l’origine de la situation actuelle est sans doute la pluviométrie dont la variabilité à la fois temporelle et spatiale a non seulement ébranlé de façon générale la vie rurale mais aussi réduit la productivité des écosystèmes naturels. Cette situation est encore aggravée par l’instabilité politique que connait la région depuis les années 1980, qui a fortement changé la relation entre les populations et leurs ressources à tel point que se pose désormais la question du devenir des paysages forestiers de cette région. Pour mieux appréhender la problématique soulevée, nous avons combiné dans une approche multiscalaire, l’analyse des données de télédétection et les images Google Earth avec les Systèmes d’Information Géographiques. Ce travail cartographique a permis dans un premier temps de dresser l’état de ces paysages forestiers, leur dynamique d’évolution à l’échelle régionale et dans un second temps, d’appréhender les mutations en cours au sein des terroirs villageois par l’analyse des logiques d’organisation, d’appropriation de l’espace, des pratiques, des usages et des modes de gestions des ressources ligneuses. Cette dynamique des paysages forestiers illustre aussi d’une certaine façon la relation entre les populations et leurs ressources, laquelle ne peut être appréhendée par les entretiens. L’analyse du discours par approche textométrique a par ailleurs montré que la perception de la dynamique paysagère est fortement dépendante du poids et de l’influence de l’autorité régissante l’usage et l’exploitation des ressources. Elle a révélé en outre que lorsque le mode de gestion des ressources ligneuses repose sur le droit coutumier comme c’est le cas dans les terroirs du sud de la Casamance, les boisements se densifient. Ce type de dynamique contraste fortement avec celle observée dans les terroirs villageois du nord où la frigidite de l’autorité coutumière et des services de l’État ont favorisé l’exploitation abusive des ressources forestières.

jeudi 19 décembre : soutenance de Mme SCHIPOUNOFF Nathalie
Titre : Aimables startuppers, pour un monde meilleur ou une meilleure place ? Ethnologie du mode startup dans un incubateur parisien.

Résumé :
« Changer le monde et en faire un meilleur endroit » est le leitmotiv de tout startupper qui souhaite convaincre des investisseurs. Une startup dans l’IT (information technology) est « une institution humaine conçue pour créer un produit ou un service dans des conditions d’incertitude extrême. » Que signifie alors pour un startupper « vouloir changer le monde » ? Les fantasmes de la réussite pour tous et de l’entrepreneuriat suffisent-ils à prendre un tel risque ? Notre hypothèse de départ est que le mode startup observé dans ce travail de recherche est une fabrique de « nouveaux ambitieux » dans le système néolibéral. L’enjeu est de permettre aux startuppers d’espérer contribuer par leur travail à un monde meilleur, alors qu’ils restent au service de la sphère financière et des levées de fonds, voire de la spéculation en échange d’une meilleure place sociale.
Pour en faire la démonstration, les méthodes utilisées dans cette recherche s’articulent autour de quatre grands axes :

- une recherche académique, conjuguée à une veille récurrente,
- une observation ethnologique participante dans un incubateur parisien pendant plus
de 15 mois,
- une étude ethnographique et sémantique des posts (billets) partagés et anonymisés
sur Facebook de startuppers et de monographies biographiques publiées sur Tumblr
des fondateurs de startups présentes pendant la phase de terrain.

L’objectif est de tenter dans la lignée du « Village métamorphosé » de Pascal Dibie
d’apporter à sa mesure, à l’échelle d’un incubateur « une approche singulière porteuse de l’universel »3, des éclairages sur les coutumes, les rituels voire les croyances du monde des startups et de démontrer dans cette recherche en quoi le mode startup n’a pas vocation à sortir du capitalisme, mais à le réenchanter. L’utopie aux sources du numérique qui consiste à vouloir changer le monde est devenue un pitch marketing.
Toutefois, cette étude entrevoit dans ce postmodernisme et le fait de devenir startupper une forme de résilience. Créer une startup, c’est vouloir retrouver du sens et une place parmi les meilleurs, mais c’est aussi tenter de concilier l’inconciliable : humaniser la déshumanisation.

vendredi 20 décembre : soutenance de M. PIERRE Louis-Marc
Titre : La vulnérabilité des communes de Port-au-Prince et de Petion Ville (Haiti) vue à travers le linéaire de la rivière Bois-de-Chêne : Analyse de géographie urbaine et des risques

Résumé :
Cette thèse aborde la vulnérabilité du territoire du bassin versant de la rivière Bois-de-chêne. Cette vulnérabilité augmente, entre autres, en raison de la métropolisation de la ville de Port-au-Prince, la capitale du d’Haïti. Ce processus de vulnérabilisation ou d’aggravation des vulnérabilités génère des dysfonctionnements et est largement responsable de l’aggravation des destructions quand survient un phenomene potentiellement domageable. Notre objectif est donc d’analyser la vulnerabilité du territoire tant du point de vue biophysique, social que du point de vue systémique.
Pour ce faire, nous avons élaboré une démarche méthodologique fondée sur des observations directes (individuelles et de groupe). Nous avons collecté des données de terrains au moyen d’enquêtes auprès de 300 ménages, auprès des membres d’organisations et de personnels (Membres CASEC, Maires, directeurs de service, etc.). Nous avons aussi utilisé les données de l’Institut Haïtien de la Statistique et de l’Information (IHSI) relatives au profil démographique de la population. Les archives et divers documents nous ont aussi permis de comprendre la construction historique des vulnérabilités du bassin versant de la rivière du Bois-de-chêne, et de Port-au-Prince en général.
Nous insistons sur les jeux des acteurs (internationaux, nationaux et locaux), quant à l’aménagement de l’espace et de la gestion des risques et des catastrophes.
Le croisement et l’analyse des données recueillies montrent que la vulnérabilité est historiquement liée, d’une part, à l’occupation des zones fragiles, à la centralisation du pays autour de Port-au-Prince et aux crises multiples et cycliques de tout type exacerbées par la pauvreté chronique. Celle-ci influence profondément l’environnement physique, socioéconomique et politique du bassin versant de la rivière Bois-de-chêne. D’autre part, la vulnérabilité est profondément liée au mode d’aménagement et de gestion des risques et des catastrophes, dont les dispositifs mis en place par les acteurs étatiques créent des conflits divers à différentes échelles.
D’autres dispositifs institutionnels, les ONG, les acteurs institutionnels voire les individus ont pris le relai des acteurs politiques traditionnels pour réduire la vulnérabilité. Néanmoins, ces nouveaux acteurs n’ont pas contribué à une meilleure gestion du risque. Les dispositifs administratifs, institutionnels et juridiques nationaux sont au même titre que les institutions internationales parfois responsables de conflits entre certains acteurs qui vulnérabilise le système du Bois-de-chêne.

vendredi 20 décembre : soutenance de Mme PLEDRAN Oriane
Titre : L’agroforesterie sous contrat : leurre ou opportunité ? Cas des filières café et cacao, études de cas au Pérou et au Nicaragua

Résumé :
Le changement climatique, la dégradation des sols, la déforestation, la rémanence de la pauvreté dans les zones de production, la demande pour une qualité et une traçabilité accrue sont autant de signaux appelant à repenser les modes de production du café et du cacao. Les analyses menées auprès des industries de l’aval et sur deux partenariats agroforestiers au Pérou et au Nicaragua permettent de concevoir le modèle de l’agroforesterie sous contrat comme une solution pertinente pour repenser la place de l’entreprise dans son écosystème, réduire la vulnérabilité des producteurs et accroître les externalités environnementales positives de l’entreprise. Toutefois, cette approche ne semble aujourd’hui fonctionner que pour les entreprises positionnées sur les marchés de niche, là où la demande pour un produit de qualité organoleptique et éthique est plus importante. Sur les autres segments du marché, les approches agroforestières demeurent encore timides et limitées. Aussi, parmi les quatre types de partenariats identifiés, tous n’ont pas le même potentiel pour répondre aux problématiques d’approvisionnement et de vulnérabilité du producteur. Les modalités de mise en œuvre (niveau de l’offre de services, organisation locale, prise en compte de la dimension sociale du contrat), le contenu du contrat (inclusion de la dimension « arborée » dans le contrat de production) et le modèle agroforestier promu (inclusion des arbres fruitiers) sont des facteurs clés de succès d’un partenariat agroforestier. La reconfiguration des chaînes de valeur du café et du cacao invite à l’adoption d’un nouveau regard holistique sur la relation qu’entretient l’entreprise avec le producteur.



  • mardi 26 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Appel à candidatures pour des bourses de recherche de moyenne durée (1 à 3 mois) en 2020 de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC)

Conditions :
• Inscription obligatoire en thèse de doctorat et dans une formation doctorale.
• Disciplines privilégiées : Sciences humaines et sociales uniquement (histoire, sociologie, anthropologie, géographie,
philosophie, psychologie…), science politique, droit, économie.
• Période : monde contemporain (du XIXe à nos jours).
• Le sujet de recherche doit être impérativement sur l’Algérie.
• Terrain à effectuer au plus tard le 30 novembre 2020.

Pièces obligatoires du dossier de candidature :
• Lettre de motivation qui doit entre autres expliciter les raisons pour lesquelles la bourse est nécessaire.
• Problématique et méthodologie de projet de thèse (5 pages maximum).
• Un CV détaillé.
• Une lettre du directeur de thèse certifiant les aptitudes de l’étudiant et son inscription en thèse.
• Photocopie d’inscription dans une université.
• La fiche jointe dûment remplie.
• Les dossiers doivent être rédigés en français.

Les dossiers seront soumis à l’évaluation d’un comité de sélection
Les résultats seront communiqués au plus tard le 24 janvier 2020

Les dossiers complets doivent être transmis à l’attention de :
Madame Oissila Saaidia
Directrice de l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain
direction@irmcmaghreb.org
irmc.maghreb.tunis@gmail.com

Pièces jointe :
Appel à candidature bourse Algérie 2020 en français
Appel à candidature bourse Algérie 2020 en arabe
Fiche de candidature 2020
pdf/appel_a_candidatures_bourses_algerie_2020_1.pdf
pdf/appel_a_candidatures_bourses_algerie_2020_version_en_arabe.pdf
pdf/formulaire_bourses_algerie_2020.pdf



(pdf, 163.5 ko).
(pdf, 219 ko).
(pdf, 5.5 ko).




  • mardi 26 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
bourses Jean Walter Zellidja de l’Académie française 2020

Cette bourse, destinée à deux étudiants, aident les jeunes chercheurs francophones, diplômés du second cycle, doctorants inscrits à l’ED 624 ou post-doctorants, à mener à bien un projet de spécialisation ou de recherche dans le pays de leur choix pour des séjours dont le début se situe entre juin et décembre 2020.

Conditions :
- Être âgé de moins de trente ans
- Être élève d’une grande école, d’une université, d’un institut ou d’un conservatoire sélectionnés par l’Académie française.

Les dossiers doivent être retournés, dûment complétés, avant le 15 janvier 2020 au plus tard.

Votre candidature devra comprendre les documents suivants :
- CV
- Projet de recherche structuré et argumenté (1 à 2 pages minimum) - séjour de 5 mois minimum à 12 mois maximum
- Lettre d’invitation émanant du laboratoire, de l’université ou de l’organisme étranger qui accepte de recevoir le lauréat
- Attestation confidentielle, rédigée en français, et manuscrite du directeur de thèse concernant la personnalité du candidat et l’intérêt du travail envisagé
- Budget présentant les crédits et les dépenses prévisionnelles
- une copie de tous les diplômes obtenus

Les candidatures seront examinées selon les critères habituels d’aptitude et de réussite académique mais également en fonction de l’intérêt présenté par le projet et de l’originalité du thème de recherche.

Merci de noter qu’en cas de sélection de votre dossier, un dossier administratif spécifique pour l’Académie sera à remplir en plus.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter Mme Catherine Mariuzzo au 01 44 41 87 63 ou catherine.mariuzzo@academie-francaise.fr



  • lundi 25 novembre 2019
  • Catégorie : Soutenances
SOUTENANCES Novembre 2019

vendredi 8 novembre : M. BERNADOU Dorian
Titre : "La fabrique du récit territorial en Italie, les cas des régions Emilie-Romagne et Latium"

Résumé :

vendredi 22 novembre : M. LAMENIE Brice
Titre : "La dimension urbaine de la politique européenne de cohésion et la construction métropolitaine : le cas de L’Ile-de-France"

Résumé :
L’effet de L’intervention de L’Union européenne sur les politiques publiques nationales et locales est aujourd’hui couramment démontré.
Depuis quelques décennies, l’UE a tenté de porter un modèle de traitement des problèmes urbains par l’intermédiaire d’expérimentations menées au titre de la politique régionale. En 2007,1es dispositifs dénommés « Projets pilotes urbains » et « URBAIN » ont été fondus dans le cadre général de la politique de
Cohésion. Si les objectifs de cette dernière sont désormais adossés à la Stratégie de Lisbonne-Gôteborg, renommée en 2010 « Stratégie Europe 2020 », la dimension urbaine a néanmoins été réaffirmée. Les objectifs fixés par la Stratégie de Lisbonne Gôteborg, plus favorables à la compétitivité, posent la question d’une
orientation plus directe de la politique de cohésion à destination des territoires métropolitains. La dimension urbaine de la politique européenne de cohésion et les enjeux de la construction métropolitaine semblent maintenant face à face.
Notre étude interroge les modalités de leurs croisements à partir du cas de l’Île-de-France. Dans cette Région, l’apparition d’un échelon métropolitain en 2016 questionne la concurrence et la complémentarité entre les différentes échelles de l’organisation territoriale. En nous basant sur une série d’observations et d’entretiens, menés auprès des acteurs charges de la conception et de la mise en œuvre de la politique de cohésion, notre démonstration s’enrichit d’analyses de
terrains et d’un corpus documentaire issu des instances de gouvernance.
Nous montrerons ainsi que la dimension urbaine de la politique de cohésion est un vecteur incomplet de transformation des pratiques de l’action publique locale. De plus, son impact financier est relativement faible et sa territorialisation incomplète.
Par ses principes d’intervention, la politique de cohésion invite les collectivités à s’adapter et accompagne, sans les bouleverser, les dynamiques de la construction métropolitaine en Ile-de-France. L’Union européenne constitue aussi une opportunité pour la Région, depuis le transfert d’une grande partie de la gestion des fonds en 201,1, d’affirmer sa position de coordinateur. Au niveau infrarégional, les effets de
la politique de cohésion sont plus mesurés, et les fonds européens soulignent les difficultés de structuration des différents territoires.

mercredi 27 novembre : Mme WACTA Christine
Titre : Vers la "ville neuro-prothétique" du futur : une maquette de ville renseignée comme plateforme d’échange et de croisement d’applications integrant des données en temps réel et sur un support topographique de référence (permettant une approche urbaine holistique qui intègre pleinement les questions socio-culturelles et environnementales nécessaires dans une conception urbaine intelligente)

Résumé :

vendredi 29 novembre : M. CARLIER Benoît
Titre : Les risques d’origine torrentielle et gravitaire dans la haute vallée du Guil (Queyras, Alpes du Sud, France)

Résumé :
Le Queyras est particulièrement exposé aux aléas d’origine torrentiel et gravitaire. Dans le cadre du projet SAMCO, une étude se voulant systémique a été menée sur cet espace. Combinant l’étude des aléas et l’évaluation de la vulnérabilité, cette analyse a été menée à différentes échelles spatiales afin de se conformer aux attentes des gestionnaires du risque. Ce travail de recherche est divisé en cinq parties.
La première partie est consacrée à l’analyse des facteurs pouvant prédisposer le bassin du Haut-Guil au déclenchement d’aléas d’origine torrentielle et gravitaire. Y sont exposés les caractéristiques géologiques, géomorphologiques, anthropiques et hydroclimatique du bassin du Haut-Guil. Ces travaux ont permis d’identifier les principaux risques et de mettre en avant le rôle des transferts sédimentaires et des phénomènes de retour d’est dans la genèse des risques.
La deuxième partie se focalise sur l’un des sous-bassins les plus actifs du bassin en matière de transferts sédimentaires : le Peynin. L’objectif était d’évaluer le rôle des sédiments dans la genèse des aléas. On s’est ici intéressé à la caractérisation et la quantification des stocks sédimentaires du Peynin, à la quantification des transferts sédimentaires, à l’établissement d’un budget sédimentaire sur 20 ans et à l’analyse de la connectivité fonctionnelle du bassin du Peynin. Ces travaux ont permis de formaliser la cascade sédimentaire du Peynin et de mettre en avant le rôle des laves torrentielles dans la recharge des stocks intermédiaires. Ces travaux ont aussi mis en lumière la nécessité d’une recharge des stocks comme condition au déclenchement de crues catastrophiques.
Dans la troisième partie sont exposées les cartes produites pour chacun des aléas pris en compte : les crues torrentielles, les glissements de terrain et les avalanches. L’aléa crue torrentielle a été cartographié par diachronie et à l’aide d’une modélisation hydraulique. L’aléa glissement de terrain a été cartographié suite à une modélisation de la susceptibilité aux glissements de terrain. L’aléa avalancheux a été cartographié à partir des cartes de la CLPA complétées. Ces travaux ont mis en évidence la forte exposition des communes de la Haute-Vallée du Guil aux aléas torrentiels et gravitaires. L’exposition des communes du bas-Queyras et des vallées des Aigues est moindre.
Dans la quatrième partie nous nous sommes intéressés à la composante vulnérabilité du risque. Cette dernière a été évaluée dans ses dimensions biophysique et sociale, d’abord séparément puis conjointement afin de donner un aperçu de la vulnérabilité globale du territoire. On a ainsi procédé à l’évaluation des conséquences potentielles des différents aléas sur les enjeux bio-physiques du Queyras, à l’analyse des perceptions individuelles et collectives des risques. Ce travail effectué, nous avons proposé une méthode innovante visant à évaluer ensemble les aspects biophysiques et socio-économiques de la vulnérabilité. Sur l’aspect biophysique, ce sont les communes de la haute-vallée du Guil qui apparaissent les plus vulnérables. Sur le volet social, la tendance est inverse.
Dans la cinquième partie, nous avons procédé à l’analyse des risques et de leurs évolutions possibles dans un contexte de changement global. Y sont exposés les travaux relatifs à notre analyse des risques dans le Queyras. Ils s’accompagnent d’une réflexion sur la résilience des communautés queyrassines et sur les modalités de la gestion des risques à l’échelle du bassin-versant et de la commune. Quatre scénarios d’évolution de l’occupation du sol aux horizons 2050 et 2100 sont présentés. Ces scénarios simulent les évolutions possibles du territoire face à différents contextes socio-économiques. D’une manière générale, les risques sont très importants dans le Queyras néanmoins, les commutées queyrassines montrent des signes évidents de résiliences.

vendredi 29 novembre : M. OILI Hassan
Titre : "L’islam à la croisée des identités sociopolitiques chez les élites mahoraises de Mayotte et de la diaspora : Élites, Citoyenneté, Ethnicité et Religion"

Résumé :
Cette thèse est consacrée à l’étude de la transnationalisation de l’islam mahorais avec en perspective l’étude des processus de recomposition des identifications sociopolitiques des élites mahoraises de Mayotte et de la diaspora, en particulier ceux qui sont en France métropolitaine.
Nos enquêtes de terrain basées essentiellement sur des observations participantes et des entretiens semi-directifs montrent la place centrale de l’islam dans les positionnements et les processus de construction des identités sociopolitiques des élites mahoraises. L’islam est un référent fort, présent, difficilement contournable par ces élites mais différemment mobilisé par les uns et par les autres selon le contexte.
Tout au long de la thèse nous mettons en évidence les variations de ces identifications sociopolitiques à l’islam. L’islam est mobilisé comme origine, culture, confession…et parfois, mais de manière marginale, il peut disparaitre.



  • vendredi 22 novembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Centre de Recherche Français à Jérusalem - Aides à la mobilité internationale pour doctorants et post-doctorants

Le Centre de Recherche Français à Jérusalem lance un appel à candidatures pour des aides à la mobilité internationale pour doctorants et post-doctorants (AMI) dans les disciplines suivantes :
• archéologie, préhistoire
• histoire, sciences des religions, philosophie, linguistique
• anthropologie, sociologie, sciences politiques
• géographie, architecture, urbanisme

Je vous prie de trouver l’annonce en pièce jointe, ainsi que le lien vers le site : http://www.crfj.org/appel-a-candidatures-2/



(pdf, 205.9 ko).




  • mardi 19 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Allocation de recherche AFHE en l’honneur de Jean Heffer

L’Association Française d’Histoire Economique a décidé d’offrir une allocation de recherche à hauteur de 1000 euros pour financer une mission de dépouillement en archives.

L’allocation est dédiée cette année à la mémoire de Jean Heffer.

Critères d’éligibilité

Peuvent candidater les étudiants inscrits en Master 2 et en doctorat, en France ou dans un pays francophone, et travaillant sur un sujet d’histoire économique, sans restriction de période.

Les pièces à fournir sont :

une lettre du directeur de recherches justifiant l’intérêt de la mission.
un projet de recherche (6 000 signes)
une liste détaillée des archives à consulter

Les candidats doivent être adhérents de l’association à jour de leur cotisation.

Calendrier

Les propositions sont à envoyer à l’adresse de la secrétaire générale de l’AFHE : anne.conchon@univ-paris1.fr en indiquant dans l’objet du message “Allocation Archives AFHE 2019” jusqu’au 30 novembre 2019.

Jury

Le lauréat sera désigné par le comité directeur de l’AFHE.

Conditions

Le lauréat, s’engage à :

présenter son projet de recherche dans le cadre du congrès de l’AFHE (6 et 7 décembre 2019) en quelques minutes.
rédiger un compte-rendu de sa mission dans un délai de trois mois après la fin de sa mission pour diffusion sur le site de l’AFHE
participer au congrès suivant de l’AFHE pour exposer le résultats de ses recherches.

Le versement s’effectuera sur présentation du titre de transport. L’allocation couvrira le billet de train ou d’avion et des per diem (groupe 1 de http://pauillac.inria.fr/~leifer/ijeuro/#info) calculés en fonction de la longueur du séjour, pour un maximum de 1000 euros. Elle sera versée avant le début du séjour.

Bien que l’allocation soit cumulable avec une autre subvention, le lauréat s’engage à ne pas demander un double remboursement pour les mêmes dépenses.

Plus de détails sur le congrès : https://afhe.hypotheses.org/11738

L’inscription est obligatoire : https://forms.gle/rECXZH8hjNQTKbqu6

Pour adhérer à l’AFHE : https://afhe.hypotheses.org/category/actualite-de-lafhe/adherer



  • vendredi 15 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Prix de l’Université 2020 du Conseil départemental du Val-de-Marne

Le Département récompense les meilleurs travaux universitaires du Val-de-Marne via le Prix de l’Université.

22 500 euros seront répartis entre les différent.e.s lauréat.e.s.

Date limite de dépôt des candidatures : 15 décembre 2019

Le Prix de l’Université est un prix destiné à récompenser chaque année les travaux de recherche (thèses, mémoires) des étudiantes et étudiants val-de-marnais ou dont les travaux portent sur le Val-de-Marne.

Ce prix a été institué par le Département du Val-de-Marne et il s’adresse aux étudiantes et étudiants ayant récemment soutenu un mémoire de Master ou une thèse de Doctorat.

Le montant total du prix est de 22 500 € répartis entre les différents lauréates et lauréats.

Les inscriptions sont ouvertes à l’automne et le prix est remis lors du Rendez-vous de la recherche et de l’enseignement supérieur, en fin d’année scolaire.

Pour concourir au prix de l’université, le candidat doit :

- être étudiant ou étudiante
- être Val-de-Marnais ou Val-de-Marnaise ou avoir effectué sa recherche dans un établissement supérieur du Val-de-Marne ou avoir effectué sa recherche dans un autre établissement supérieur sur une thématique en rapport avec le Val-de-Marne

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 décembre 2019.

L’inscription s’effectue en ligne sur https://www.valdemarne.fr/le-conseil-departemental/formulaire-de-candidature-au-prix-de-luniversite



  • vendredi 15 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Bourse de recherche - Prix "fondation Auschwitz" 2019-2020

La Fondation Auschwitz offre une "bourse de recherche" destinée à aider un.e étudiant.e, un.e jeune chercheur.e ou un.e artiste à développer un projet.

Tous trois dotés de 3 125€

Thématiques :
- Le National-socialisme et IIIe Reich (Histoire, politique, économie, société, culture et idéologie)
- Les crimes et génocides nazis, les mécanismes et processus qui les ont engendrés
- Les conséquences de ces évènements sur la conscience contemporaine et la mémoire collective
- Les phénomènes similaires dans le passé et dans les sociétés contemporaines

Date limite de candidature :
31 janvier 2020

Pour tous renseignements :
Mémoire d’Auschwitz ASBL
Rue aux Laines, 17 (bte 50)
1000 BRUXELLES
Tel : +32 (0)2 512 79 98
daniel.weyssow@auschwitz.be

www.auschwitz.be



  • vendredi 8 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Contrats doctoraux handicap 2020

La campagne "doctorat handicap 2020" propose un financement de 25 contrats à des étudiants et étudiantes présentant un projet de thèse et reconnus bénéficiaires de l’obligation d’emploi.

L’objectif de cette campagne est de favoriser la poursuite d’études au niveau doctoral des étudiant.e.s en situation d’handicap et d’en soutenir le déploiement au sein des établissements d’enseignement supérieur.

Les informations relatives à cette campagne sont publiées sur le site www.esr.gouv.fr/cdh-2020/.

Le calendrier 2020 des opérations d’instruction est le suivant :

Mercredi 4 mars (12 heures) Ouverture de l’application

Mercredi 6 mai (12 heures) Fermeture de l’application

Jeudi 11 juin Réunion du Comité Doctorat Handicap

A partir du jeudi 18 juin Transmission des résultats (au plus tôt)

L’attention des candidats doit être appelée afin qu’ils prennent contact directement avec les écoles doctorales pour la constitution de leur dossier, ainsi que sur la nécessité de remettre les documents suffisamment tôt afin de tenir compte de l’instruction administrative de leur candidature par vos services.

Pièces jointes : 5
- Lettre d’annonce,
- Notes de présentation : dossier de candidature et demande de prolongation,
- Dossiers de candidatures : demande initiale et de demande de prolongation



(pdf, 742.7 ko).
(doc, 206.5 ko).
(doc, 127 ko).
(doc, 168 ko).
(doc, 117 ko).




  • vendredi 8 novembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Concours d’entrée ENA 2020 - Réservé aux titulaires d’un diplôme de doctorat

Un concours externe spécial d’entrée à l’ENA est ouvert en 2020 pour les titulaires d’un diplôme de doctorat.

Trois épreuves sont au concours : une note d’analyse et de propositions à partir d’un dossier, un entretien de motivation, un oral de langue.

En cas d’intérêt pour la préparation au concours d’entrée et les carrières dans la haute fonction publique, prière de contacter : ena.france@mail.com

Références : décret n° 2018-793 du 14 septembre 2018 et arrêté du 31 octobre 2018 fixant les règles d’organisation générale, la nature, la durée, les coefficients et le programme des épreuves du concours externe spécial d’entrée à l’École nationale d’administration réservé aux titulaires d’un diplôme de doctorat.



  • mercredi 6 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Prix de thèse du Sénat 2020 + Prix de la Fondation Descours Desacres 2020

Prix de thèse du Sénat :

Le Prix de thèse du Sénat a pour objectif de récompenser chaque année une thèse rédigée en français et portant sur le bicamérisme, l’institution sénatoriale ou les collectivités locales.

Seules sont admises à concourir les thèses soutenues entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2019 et ne faisant pas l’objet d’un accord en vue de leur publication.

Les candidats devront faire parvenir leur thèse sous forme électronique uniquement (fichier PDF par courriel), pour impression par le Sénat. Le dossier devra aussi comporter :
- une lettre de motivation,
- un CV,
- le rapport du jury de thèse,
- un résumé de la thèse en deux pages maximum, distinct du texte utilisé lors de la soutenance et accessible à des non-spécialistes du sujet traité.
L’ensemble de ces éléments devra être expédié à l’adresse indiquée ci-dessous avant le lundi 13 janvier 2020, minuit.

Contact et adresse d’envoi : prixdethese@senat.fr

Prix de la Fondation Descours Desacres 2020 :

Seules sont admises à concourir les thèses soutenues entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2019 et ne faisant pas l’objet d’un accord en vue de leur publication.

Seules sont examinées par le jury les thèses rédigées en langue française et portant sur les finances publiques, la fiscalité, les finances locales ou la gestion publique locale, déclarées recevables par un comité de sélection.
Les candidats devront faire parvenir leur thèse sous forme électronique uniquement (fichier PDF par courriel), pour impression par le Sénat. Le dossier devra aussi comporter :
- une lettre de motivation,
- un CV,
- le rapport du jury de thèse,
- un résumé de la thèse en deux pages maximum, distinct du texte utilisé lors de la soutenance et accessible à des non-spécialistes du sujet traité.
L’ensemble de ces éléments devra être expédié à l’adresse indiquée ci-dessous avant le lundi 13 janvier 2020, minuit.

Contact et adresse d’envoi : prixdethese@senat.fr



(pdf, 844.9 ko).
(pdf, 917.7 ko).




  • mardi 5 novembre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Séjours de recherche doctorale aux États-Unis : Programme Fulbright Doctorants 2020-2021

La Commission Fulbright franco-américaine soutient les projets d’étude et de recherche des étudiants, doctorants et chercheurs français. Elle offre chaque année une centaine de bourses à des candidats français qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis. Ces bourses sont financées par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le Département d’Etat américain, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche, certains Conseils régionaux, des fondations privées, et des universités partenaires. Le niveau de financement dépend du programme suivi et de la durée du séjour, cette dernière pouvant varier entre 1 et 12 mois.

Cycle 2020-2021 : la compétition est ouverte depuis le 1er septembre 2019

Date limite de dépôt de dossier : 1er février 2020

Durée : 4 à 12 mois en fonction du projet de recherche
Disciplines : Tous les domaines
Nombre de bourses : 15 environ
Montant : 1500$/mois (salariés), 2000$/mois (non-salariés) + avantages Fulbright

Dates du séjour : le départ doit être prévu entre le 1er août 2020 et le 1er mai 2021

Dossier à remplir en ligne : https://fulbright-france.org/fr/bourses-fulbright-partenaires/programmes/doctorants
Les dossiers devront inclure 3 lettres de recommandation (dont une du directeur de thèse) et une lettre d’invitation de l’institution d’accueil

Pour plus d’informations allez sur le site : https://fulbright-france.org/fr/espace-bourses-USA/programmes/programme-fulbright-doctorants



(pdf, 315.1 ko).




  • lundi 4 novembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Recrutement des membres scientifiques de l’École des hautes études hispaniques et ibériques (EHEHI), pour l’année 2020-2021.

Vous trouverez en pièce jointe une plaquette résumant les modalités de candidature, ainsi que la notice complète.

L’École des hautes études hispaniques et ibériques - EHEHI, section scientifique de la Casa de Velázquez, recrute chaque année des membres qui développent un projet de recherche en sciences de l’homme et de la société nécessitant un séjour prolongé en péninsule Ibérique.

Public : Doctorants et postdoctorants, titulaires de l’enseignement supérieur et de la recherche
Durée du contrat : 12 mois / Du 1er septembre au 31 août (*)
Offres de séjour votées en conseil d’administration : 17 postes
Date limite de dépôt : vendredi 22 novembre 2019 à 13h (heure de Madrid)

L’information est également accessible sur la page de la Casa de Velázquez.


L’appel à candidatures du Madrid Institute for Advanced Study (MIAS).
Créé conjointement par l’Université Autonome de Madrid et la Casa de Velázquez en 2016, le MIAS est le premier Institut d’études avancées de la péninsule Ibérique.
Chaque année, l’Institut accueille pour des séjours de 3 mois à 3 ans, environ 25 chercheurs en Sciences Humaines et Sociales répartis en quatre dispositifs distincts :

- Trois pour les chercheurs ayant obtenu leur doctorat entre le 01/01/2009 et le 31/12/2016 :
· Programme Tomás y Valiente (3 ans, renouvelable pour 2 ans supplémentaires)
· Programme Marcel Bataillon (10 mois)
· Programme Lucienne Domergue (6 mois)

- Un pour les docteurs (toutes dates d’obtention du doctorat) :
· Programme François Chevalier (3 ou 4 mois)

Les candidatures sont à déposer jusqu’au 29 novembre 2019.

Vous trouverez toute l’information nécessaire et les liens d’accès aux portails de candidature sur le site du MIAS.



(pdf, 99 ko).
(pdf, 198.6 ko).




  • mercredi 23 octobre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
La 11e Université du RéDoc sera à Paris en juin 2020

La 11e Université d’été du Réseau international d’Écoles
doctorales en sociologie/sciences sociales (RéDoc) se tiendra à PARIS dU 8 AU 12 JUIN 2020, ce sera l’occasion de discuter des « ENGAGEMENTS ET PASSIONS, AU CŒUR DU SOCIAL ».

Pour consulter l’appel à contribution et les détails de cette
Université d’été, veuillez cliquer sur ces liens :
leur page Facebook
ou
leur site internet : http://redoc.uqam.ca/2019/09/26/11e-universite-dete-du-redoc-a-paris-en-2020/.

Dépôt des candidatures sur le site du RéDoc : 30 septembre au 11 novembre 2019

Lieu : Université de Paris, Campus Saint-Germain-des-Prés, Paris, France



  • mercredi 23 octobre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Appel d’offre 2019/2020 allocations doctorales China Scholarship Council

USPC a signé en juin 2014 un accord avec le China Scholarship Council (CSC), un organisme gouvernemental chinois, pour permettre l’accueil dans les établissements et les ED de USPC de doctorants chinois. Après une sélection par USPC puis par le CSC, ceux-ci bénéficieront d’une allocation pour 48 mois d’environ 1200 € net / mois versée par le CSC.

Deux types de financement sont disponibles :
- M2 + 3 ans de thèse (plutôt pour les pôles Sciences Exactes et Technologie et Sciences de la Vie et de la Santé)
- 4 ans de thèse (plutôt pour les pôles Humanités, Arts, Lettres et Langues et Sciences Sociales)

Les candidat.e.s devront attester d’un niveau de langue suffisant en fonction de la langue de travail de l’équipe.

Vous trouverez ci-dessous le texte de l’appel d’offre et le modèle de sujet (fichier excel)

Liste des pôles scientifiques
- SET : Sciences Exactes et Technologie
- SVS : Sciences de la Vie et de la Santé
- HALL : Humanité, Art, Lettres et Langues
- SS : Sciences Sociales

FAITES BIEN ATTENTION AUX DATES POUR VOTRE CANDIDATURE



(pdf, 165.5 ko).
(xlsx, 140.3 ko).




  • lundi 21 octobre 2019
  • Catégorie : Offres de bourse
Ecole française d’Athènes - Bourses 2020

La campagne de candidature à une bourse de l’École Française d’Athènes est désormais ouverte.

Merci de trouver en pièce jointe la documentation mise à jour relative aux candidatures à une bourse mensuelle de l’École française d’Athènes pour l’année civile 2020.

Le dossier de candidature complet doit être rempli en ligne à l’adresse www.missions.efa.gr en créant un compte, avant le 31 octobre 2019 inclus.

Toute l’information concernant les bourses est également disponible sur le site internet de l’EfA, http://u.efa.gr/bourses

pdf/vademecum_bourses2020.pdf



(pdf, 1.1 Mo).




  • lundi 14 octobre 2019
  • Catégorie : Soutenances
SOUTENANCES OCTOBRE 2019

8 octobre 2019, soutenance de Chen Weiyi
L’hétérogénéisation et l’altérité : Guo Xi, Giuseppe Castiglione et Xu Beihong. Ou la modification dans la peinture chinoise

Résumé :
Les images, les peintures montrent davantage ce qu’il y a d’inattendu, de surprenant dans la pensée de l’autre, elles nous aident à voir et à comprendre l’altérité. Cette recherche se présente comme une rétrospective de la transformation de la pensée chinoise à travers les œuvres de trois peintres qui sembleraient marquer des jalons dans l’histoire d’une rencontre avec l’autre : Guo Xi, Giuseppe Castiglione et Xu Beihong. Les œuvres nous serviront d’appui pour discuter sur la culture et sa transformation. Dans ce sens Guo Xi nous permettra de discuter sur l’altérité de la peinture et la pensée chinoises, Giuseppe Castiglione et Xu Beihong nous aideront à montrer comment la peinture européenne, qui est un autre pour la Chine, a transformé le champ visuel en Chine. Pourtant, une rétrospective est inévitablement anachronique : en essayant de situer les peintres dans leur époque, nous les voyons toujours à partir de la situation actuelle. Mais cet anachronisme fait en même temps tout l’intérêt d’une recherche qui a pour objectif de décrire la rencontre, l’hétérogénéisation et la globalisation comme un processus dans la durée. L’hétérogénéisation est comprise comme un enrichissement incessant au sein de la culture et la globalisation est comprise comme un processus où les cultures, chinoise et européenne, se trouvent en confrontation l’une avec l’autre. Ces deux termes sont les facettes de la rencontre entre la Chine et l’Occident, qui a marqué profondément l’histoire moderne et qui est toujours en train de se réaliser. L’objectif de ce travail est de montrer par où la Chine entre dans ce processus de la globalisation et de montrer l’issue intermédiaire de la confrontation de la peinture chinoise avec la peinture européenne.



  • lundi 16 septembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
PhDTalent Career Fair - 18 octobre 2019 au CENTQUATRE PARIS

Le PhDTalent Career Fair fait son grand retour le 18 octobre 2019 de 9h à 18h, au CENTQUATRE-Paris. C’est le plus grand forum au monde dédié au recrutement des docteurs.

Rejoignez les 150 entreprises attendues au cœur de ce carrefour de l’innovation. Plus de 5000 PhD seront présents lors de cette journée à ne ratez sous aucun prétexte !

L’ouverture des inscriptions se fera le 18 septembre 2019.

A vos agendas, partez !

https://careerfair.phdtalent.org/exposer/?utm_source=Plateforme&utm_campaign=f05a67d599-EMAIL_CAMPAIGN_2019_09_04_03_39&utm_medium=email&utm_term=0_994745f172-f05a67d599-&mc_cid=f05a67d599&mc_eid=%5bUNIQID%5d



  • mercredi 4 septembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Naissance de l’ED SDS 624

En cette rentrée 2019, la fusion de l’ED 382 avec une partie de l’ED 180 de Paris Descartes devient effective.
Ainsi, l’ED se nomme désormais SDS "Sciences des Sociétés" et porte le numéro 624.

Bonne rentrée à tous.tes



  • mercredi 4 septembre 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Symposium thématique « le corps transgressif en résistances et en poétiques existentielles »

Symposium thématique « le corps transgressif en résistances et en poétiques existentielles » dans le séminaire défaire le genre qui aura lieu à Recife /Pernambouc/Brésil du 13 au 20 novembre 2019.

Ce symposium thématique a pour but de réunir les chercheurs et les chercheuses intéressé.es à proposer des communications discutant les pratiques de résistance politique produites par et sur le corps.

Coordination
Clara Guimarães Santiago, doctorante en philosophie politique à l’Université Sorbonne Paris Cité (ED624 - LCSP, EA 7335)
Nara Salles, Professeure à l’Université Fédérale de Pelotas (Brésil)
Allan Moreira Xavier, Professeur à l’Université Fédérale d’ABC (Brésil)

Plus d’informations : claragui@gmail.com
http://www.desfazendogenero.com.br/area-tematica.php



Copyright © 2019 ED 382 | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP | Espace privé