E E S C
Economies, espaces, sociétés, civilisations : pensée critique, politique et pratiques sociales
Ecole doctorale 382
  • Actualités
  • Annuaire
  • Liens utiles
  • Catalogue ED 382






Actualités

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180 | Tout afficher

  • jeudi 20 juin 2019
  • Catégorie : Soutenances
Soutenances Juillet 2019

-  Mercredi 3 Juillet : Madame GAUTIER Lara
"Des idées à la prise de décision : l’économie politique de la diffusion du financement basé sur la performance aux niveaux global, continental, et national."

Résumé :
Problématique : Le caractère polycentrique de la gouvernance de santé mondiale fait émerger depuis 20 ans des pôles d’influence politique de différents niveaux. Au même moment, des acteurs influents appuient la mise en œuvre d’une réforme de financement de la santé : le financement basé sur la performance (FBP). Le FBP repose sur le transfert de ressources financières conditionnelles à la performance des prestataires de santé. En dépit de résultats mitigés, la politique a été expérimentée dans plus de 70% des 46 pays d’Afrique subsaharienne. Les projets de FBP sont promus par des réseaux d’experts transnationaux (acteurs de la gouvernance polycentrique), financés par des bailleurs de fonds, et appuyés par des assistants techniques provenant souvent d’Europe. Au-delà du pouvoir financier, ces acteurs exercent d’autres formes de pouvoir moins visibles pour stimuler la diffusion de cette politique. Introduisant le concept d’“entrepreneurs de la diffusion”, nous utilisons une approche d’économie politique pour comprendre les interactions sociales entre les acteurs agissant à différents niveaux dans le processus de diffusion, ainsi que les relations de pouvoir asymétriques inhérentes à ces interactions. Pour cela, nous réalisons une étude interprétative à niveaux d’analyse imbriqués (global, continental, national).
Cadre conceptuel : Nous utilisons un cadre conceptuel interdisciplinaire empruntant aux politiques publiques, aux relations internationales, et à la santé mondiale. Nous analysons les caractéristiques des entrepreneurs de la diffusion – leurs systèmes de représentation (leur perception du monde et présupposés sous-jacents), ressources, types d’autorité, et motivations – et les stratégies qu’ils utilisent pour favoriser la diffusion du FBP. Ces stratégies incluent : l’ancrage idéationnel de la politique (policy framing), la stimulation de l’émulation par la constitution de réseaux (policy emulation), la conduite de l’agenda d’apprentissage sur le FBP (policy learning), et la fixation de standards et cadres de collaboration pour assurer une expérimentation réussie du FBP (policy experimentation).
Méthodologie : L’objet de la thèse est la diffusion du FBP en Afrique subsaharienne, qui s’articule autour d’influents « entrepreneurs de la diffusion » (cinq organisations, trois réseaux transnationaux, et plus d’une vingtaine d’individus). Des études ont été réalisées à trois niveaux : niveau global (arènes politiques de santé mondiale), niveau continental (Afrique subsaharienne), et niveau national (cas du Mali). L’approche d’analyse est principalement qualitative : nous avons collecté des données d’entretiens (N=57), d’observations participantes (N=13) et de documents (N=41). Dans l’étude à échelle continentale, ces données qualitatives sont complétées par des analyses de réseaux sociaux et des analyses sémantiques à partir de 1 346 messages de forum.
Valeur de la recherche : Cette recherche constitue la première analyse d’économie politique détaillant des processus multiniveaux (discours, constitution en réseaux, et production et dissémination de multiples formes de savoirs) conduits par des acteurs influents – les entrepreneurs de la diffusion – afin de faciliter la diffusion d’une innovation politique (le FBP) dans le contexte particulier de la gouvernance polycentrique. Cette étude apporte d’importantes contributions théoriques et empiriques à la littérature. Premièrement, elle offre un cadre conceptuel novateur adapté au contexte de la santé mondiale et de la gouvernance polycentrique, qui peut être appliqué à divers types de recherche. Deuxièmement, elle fournit des analyses empiriques sur la gouvernance polycentrique, qui a été jusqu’ici peu étudiée. Mettant en lumière l’exercice du pouvoir d’acteurs européens et nord-américains dans leur interaction avec des consultants et décideurs africains, cette étude ouvre la voie à d’autres recherches, notamment sur le phénomène de fabrique d’une expertise africaine.



  • vendredi 14 juin 2019
  • Catégorie : Evénements
Université d’été 2019 - Peuples autochtones et Justice transitionnelle

L’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie (anciennement Institut Universitaire Varenne) organise son université d’été annuelle sur le thème Peuples autochtones et Justice transitionnelle.

Elle se tiendra au Pays basque du 30 juin au 7 juillet, en parallèle du Festival du film documentaire de Baigorri "Peuple(s) en lutte(s)" et de son Forum public de clôture.

L’université d’été est ouverte aux professionnels, ainsi qu’aux doctorants et étudiants intéressés quelle que soit leur discipline (droit, science politique, histoire, anthropologie etc.). Les dossiers de candidature (CV et lettre de motivation en fichier pdf) sont à adresser d’ici le 15 juin et nous invitons les personnes intéressées à nous l’envoyer dès que possible à contact@ifjd.org

Programme complet : ici



  • mercredi 12 juin 2019
  • Catégorie : Appels à communication
CAMPAGNE DE RECRUTEMENT DES DOCTORANT.E.S CONTRACTUEL.LE.S - MISSION D’ENSEIGNEMENT POUR L’ANNÉE UNIVERSITAIRE 2019/2020

Cette note explicite les conditions de recrutement à une mission complémentaire à un contrat doctoral pour les établissements de la Communauté d’Universités et d’Établissements Sorbonne Paris Cité (ComUE USPC) suivants :

- Université Paris Descartes

- Université Paris Diderot

- Université Paris 13

Le décret n° 2009-464 du 23 avril 2009 modifié relatif aux doctorant.e.s contractuel.le.s définit le nouveau statut de référence des chercheurs doctorants à travers le contrat doctoral qui est un contrat à durée déterminée de droit public d’une durée de trois ans. Les doctorant.e.s bénéficiant de ce contrat doctoral peuvent soit exercer une activité de recherche à temps plein soit inclure une autre mission doctorale à hauteur de 1/6 du temps de travail annuel (mission d’enseignement : 64h équivalent TD par an ; autres missions : 32 jours de travail effectif par an).

Les modalités de rémunération des doctorants sont fixées par un arrêté qui prévoit une rémunération mensuelle minimale différente selon que le contrat intègre ou non des missions autres que les activités de recherche.

Seuls les bénéficiaires d’un contrat doctoral sont éligibles pour les missions doctorales dans les établissements mentionnés de la ComUE Sorbonne Paris Cité ci-dessus. Ce contrat doctoral peut éventuellement provenir d’un autre établissement (université, CNRS…)

CANDIDATURES AUX MISSIONS D’ENSEIGNEMENT

Vous pouvez candidater aux missions d’enseignement avant même de savoir si vous serez ou non recruté.e sur un contrat doctoral dans un établissement de la ComUE ou d’un autre établissement mais in fine seuls les doctorant.e.s ayant signé un contrat doctoral pourront bénéficier d’une mission d’enseignement.

Les doctorant.e.s contractuel.le.s en 2ème ou 3ème année de thèse à la rentrée 2019-2020 et qui ne bénéficient pas actuellement d’une mission d’enseignement sont autorisé.e.s à postuler aux missions d’enseignement.

Le.La doctorant.e contractuel.le accomplira pendant la durée de son contrat un service annuel qui comprendra, en plus de ses activités de recherche, 1/6e de son temps de travail dédié à un service d’enseignement (service annuel TD/TP de 64H). Selon les établissements, les services d’enseignement peuvent être attribués pour 1 an renouvelable, jusqu’à 3 ans, dans la limite du contrat doctoral. La liste des activités d’enseignement confiées au doctorant pourra être modifiée chaque année par avenant.

Les missions d’enseignement proposées par les établissements de la ComUE sont présentées sous forme de fiches de mission d’enseignement classées par établissement. Le nombre de doctorant.e.s susceptibles d’être recruté.e.s pour chacune de ces missions est variable.

Vous pouvez candidater sur un maximum de 4 fiches de missions d’enseignement. Si vous candidatez sur plus d’une mission, vous devez prioriser votre choix.

A noter que vous serez automatiquement non prioritaire pour les missions en dehors de votre établissement d’inscription (excepté pour les doctorant.e.s inscrit.e.s dans un établissement à l’extérieur de la ComUE).

Les candidatures aux missions d’enseignement s’effectuent en ligne, sur ce site du Cfdip, lien ‘Accès à l’espace de candidature’.

CALENDRIER ET PROCÉDURE D’ATTRIBUTION

Le calendrier peut varier suivant les établissements mais respectera le canevas suivant :

Ø mercredi 12 juin 2019 : ouverture de l’application de candidature en ligne avec affichage des missions d’enseignement ouvertes au recrutement à partir de 12h00 : application

Ø mercredi 3 juilllet 2019 : fermeture de l’application de candidature en ligne, à 12h00

Ø du 8 au 16 juillet 2019 : attribution des missions d’enseignement par les commissions ad hoc.

Ø 2nde phase de candidature : si le nombre de candidatures recueillies est jugé insuffisant, l’application de candidature en ligne pourra être de nouveau ouverte à compter du 17 juillet 2019 à 12h00 (clôture le 4 septembre 2019 à 12h00, attributions à compter du 9 septembre 2019).

Attributions : les candidatures retenues pour une mission d’enseignement seront consultables par établissement et par fiche de poste sur l’application (cf lien ’Résultats’), à compter du 17 juillet 2019, 12h00 pour la session 1, et à compter du 18 septembre 2019, 12h00 pour la session 2.

Contact pour des renseignements généraux sur les candidatures :

Pour les questions précises sur les modalités de recrutement, nous vous invitons à contacter les correspondant.e.s suivant.e.s dans les établissements :

- Université Paris Descartes : comite@parisdescartes.fr

- Université Paris Diderot : comite@univ-paris-diderot.fr

- Université Paris 13 : recrut-doctorants@univ-paris13.fr

CANDIDATURES AUX MISSIONS DOCTORALES HORS ENSEIGNEMENT

Les missions hors enseignement ne sont pas concernées par cette application de candidature en ligne.

Pour information, les missions doctorales hors enseignement concernent :

- La diffusion de l’information scientifique,

- La valorisation de la recherche

- L’expertise dans une entreprise, une collectivité territoriale, une administration, un établissement public, une association ou une fondation.

Pour les recrutements aux missions de diffusion, valorisation ou expertise, veuillez consulter les pages des établissements (voir cadre ci-dessous).

Les missions hors enseignement ne sont pas concernées par cette application de candidature en ligne.
Pour les recrutements aux missions de diffusion, valorisation ou expertise, veuillez consulter les pages des établissements :

Université Paris Descartes (Paris 5)
Université Paris Diderot (Paris 7)
Université Paris 13 (pas de missions hors enseignement proposées à ce jour par Paris 13 au titre de 2019/2020)



  • jeudi 6 juin 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Infolettre Juin 2019


  • lundi 3 juin 2019
  • Catégorie : Appels à communication
APPEL A COMMUNICATION : journées de l’ANACT

Veuillez trouver ci-joint l’appel à communication pour les 12e journées de l’ANACT, qui est prolongé jusqu’au premier juillet.



(pdf, 1.5 Mo).




  • mardi 21 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Fermeture estivale Service Commun de la Documentation

Pour information, le SCD sera fermé du 18 juillet au 22 août 2019.
Pendant cette période, les dépôts de thèse en ligne ne peuvent pas avoir lieu.
Donc, pour les soutenances de septembre merci de tenir compte de cette information.



  • lundi 20 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Ecole Doctorale d’Eté EthicHum : penser l’Ethique avec les Humanités

Les Écoles Doctorales Langues, Littératures, Cultures et Civilisations (ED 58) et Territoires, Temps, Sociétés et Développement (ED 60) organisent la 3ème édition de l’École Doctorale d’ Été EthicHum : penser l’Éthique avec les Humanités (19-20-21 juin - Montpellier).
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 7 juin : https://ethichum2019.sciencesconf.org/

Les thématiques cette année sont les suivantes :
• Du savant au chercheur /auto-entrepreneur ?
• Interdisciplinarité : disparition programmée des disciplines ?
• Le chercheur face à ses différents commanditaires

Les inscriptions aux conférences, tables rondes et ateliers sont gratuites mais obligatoires. Les inscriptions aux ateliers sont limitées et réservées aux doctorants.



  • jeudi 16 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Élodie GROSSI docteure 2018 - Lauréate du prix PSL-SHS

Élodie Grossi est lauréate du prix PSL-SHS dans la catégorie interface Sciences/Humanités pour sa thèse « ‘Bad Brains’ : Race et Psychiatrie de la fin de l’esclavage à l’époque contemporaine aux États-Unis », préparée à l’ED 382 sous la direction de Paul Schor (UFR d’éudes anglophones / LARCA) et de Dominique Vidal (IHSS / URMIS).



  • jeudi 16 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Université d’été 2019 - Peuples autochtones et Justice transitionnelle - 30 juin au 7 juillet au Pays basque

L’Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie (anciennement Institut Universitaire Varenne) organise son université d’été annuelle sur le thème Peuples autochtones et Justice transitionnelle.
Elle se tiendra au Pays basque du 30 juin au 7 juillet, en parallèle du Festival du film documentaire de Baigorri "Peuple(s) en lutte(s)" et de son Forum public de clôture.
L’université d’été est ouverte aux professionnels, ainsi qu’aux doctorants et étudiants intéressés quelle que soit leur discipline (droit, science politique, histoire, anthropologie etc.).

Les dossiers de candidature (CV et lettre de motivation en fichier pdf) sont à adresser d’ici le 15 juin et nous vous invitons à nous l’envoyer dès que possible à contact@ifjd.org



  • jeudi 16 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Appel à candidatures – Prix de 2500 € pour chercheurs et enseignants-chercheurs - Thème « Sociétés en danger. »

L’appel à contributions scientifiques s’adresse aux enseignants-chercheurs et/ou chercheurs de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. Le sujet de cette année présente plusieurs facettes : le rapport au risque, l’instrumentalisation de la notion de menace à diverses fins, la tendance à surestimer le risque, ou au contraire à le minorer par aveuglement, le potentiel de solidarité face au danger, ou au contraire l’incapacité de préparer l’avenir et de prendre en compte les conséquences futures de nos actes.

Vous trouverez l’intégralité de l’appel sur la page internet de la Fondation pour les Sciences Sociales (FSS) : https://fondation-sciences-sociales.org/appel-a-candidature-pour-la-journee-pour-les-sciences-sociales-2020/



  • mardi 14 mai 2019
  • Catégorie : Soutenances
Soutenances Juin 2019

-  Lundi 17 Juin : Madame TCHAMBA Ranese
"Une histoire postale du Cameroun de 1945 à la fin des années 1970. Support politique, réseaux de communication et pratiques sociales."

Résumé : Centrée sur l’étude d’un service public, la Poste, cette recherche propose l’histoire d’un support politique, des réseaux de communication et des pratiques sociales en terrain camerounais. Des lendemains de la seconde guerre jusqu’à la fin des années 1970, le réseau postal déjà établi depuis la fin du XIXème siècle s’étend en dessinant une trame linéaire faiblement maillée du sud vers le nord du territoire. Ce réseau participe à l’appropriation du territoire par l’État. L’implantation des bureaux de poste est un dessein administratif tout comme la création d’un poste de police. En ouvrant, le bureau de poste dans les chefs-lieux de région, ensuite dans les subdivisions administratives et enfin dans les campagnes, l’État suit une logique répondant à ses besoins. A suite des travaux entrepris au cours des années 1950 afin d’améliorer la qualité du réseau postal et son infrastructure, l’État indépendant met en place, dès 1960, des plans quinquennaux. Ceux-ci permettent à ce réseau de se reconfigurer et d’atténuer les fortes disparités régionales observées dans la partie nord du pays et dans l’ex-Cameroun britannique depuis la fin de la période coloniale. Mais cela ne résout pas complètement le problème de l’enclavement postal.
Établi pour répondre au besoin de l’État, cet outil de communication va aussi graduellement répondre au besoin d’un public qui se diversifie au fil des années. Jusqu’à la fin des années 1970, ce réseau de communication contribue au contrôle et à la gestion efficace du territoire sans pour autant se limiter au seul usage administratif. Les usages et les pratiques s’accroissent et l’on peut ainsi identifier différents groupes sociaux qui s’approprient de ces nouveaux outils de la modernité ancrés depuis la colonisation.
Support d’action politique, ce service joue aussi un rôle ambivalent dans les mouvements d’émancipation et la lutte pré-et-post indépendance. Au cours années 1950 jusqu’au début de la deuxième décennie après l’indépendance, le réseau postal est un outil efficace pour l’État qui, s’en sert pour contrôler l’information et contrecarrer la clandestinité de certains leaders politiques opposants du pouvoir en place. Ce réseau sert aussi comme lieu de structuration de l’action militante syndicale et politique, permettant aux postiers de se construire un univers syndical au sein duquel, ils font entendre leur voix et revendiquer leur cause. Il permet également à certains d’entre eux de se démarquer et de s’imposer dans l’arène politique.
Au contact direct et journalier des populations, le service postal devient un observatoire des rapports sociaux tant en situation coloniale qu’après l’indépendance. L’administration des PTT au Cameroun est une grande maison constituée d’un personnel diversifié venant de différentes entités sociologiques. Il existe un contraste entre ceux qui assurent un service actif et ceux qui sont sur place dans le bureau de poste. L’absence de femmes camerounaises parmi ce personnel au courant de la période coloniale est à signaler. Il faut attendre le début des années 1960, après l’indépendance, pour assister à l’entrée de la gente féminine. Le faible niveau de formation du personnel observé jusqu’après la Seconde Guerre s’améliore dès le début des années 1950 grâce à la création des centres d’instruction professionnelle. La « camerounisation » des cadres, initiée à cette période, se poursuit au lendemain de l’indépendance et, est une préoccupation majeure pour l’État indépendant. L’École nationale supérieure des P&T est alors créée à la fin des années 1960 et devient le nouveau lieu de formation et de qualification du personnel. Au fil des années, ces agent(e)s s’investissent dans un environnement de travail où l’ambiance crée une forme de sociabilité interactive entre usagers et agents. Néanmoins, plusieurs d’entre eux (agents) sont coupables du non-respect de la déontologie professionnelle, entraînant des dysfonctionnements qui, ternissent l’image de ce service public.
En dépit de ces difficultés liées à son fonctionnement, la Poste constitue un maillon essentiel dans l’économie nationale. Considérée comme un instrument de développement du pays, l’Etat trouve nécessaire de la restructurer dans le cadre des nouvelles réformes économiques qui surviennent au cours des années 1980.

-  Mardi 25 Juin : Madame LARA LARGO Sofia
"Imbrications identitaires : les usages ethniques du territoire à Guamal, Caldas, Colombie."

Résumé : Cette thèse est consacrée à l’analyse d’un ensemble de pratiques, identitaires et territoriales, ayant cours dans la localité des Andes colombiennes de Guamal, dans le nord-ouest du département de Caldas. Elle se fonde sur un travail ethnographique et documentaire mené entre 2013 et 2019. La communauté de Guamal, dont les membres sont dans leur majorité descendants d’esclaves de l’époque coloniale, se trouve sous la juridiction du Cabildo de Cañamomo Lomaprieta, en un territoire reconnu officiellement comme resguardo indigène. L’objectif principal de cette recherche est de saisir la manière dont les contours des identités (collectives, ethniques, communautaires ou individuelles) et des territoires se dessinent mutuellement, soit à travers le conflit, soit par la conciliation. Ce travail privilégie une lecture des transformations ayant eu lieu tout au long de l’histoire de cohabitation des groupes et des individus, au prisme des relations de pouvoir. Vingt-huit ans après la promulgation de la Constitution politique colombienne de 1991, les groupes se sont appropriés le multiculturalisme qu’elle instaure, modifiant une fois de plus les frontières territoriales et identitaires. La confrontation de différents types d’autorités a configuré localement un modèle de gestion territoriale particulier, caractérisé par d’éventuels chevauchements ou ambiguïtés juridiques et politiques. Certaines catégories récentes sont appropriées et resignifiées. Les identités revendiquées s’imbriquent, générant des configurations sociales, relationnelles et territoriales inédites.

Vendredi 28 juin : Madame PODZOROVA-BIRET Maria
"Vers l’Internationale « communiste » des arts. Circulations des arts plastiques et des artistes entre l’URSS et l’Occident (Allemagne, États-Unis, France, Italie) dans l’entre-deux-guerres (1918-1936)"

Résumé  : L’étude sur les circulations des artistes et des œuvres d’art entre l’Occident et l’URSS intègre de multiples facteurs qui relèvent de la propagande idéologique, de la politique économique et du contexte géopolitique. L’objectif de cette recherche est de questionner l’internationalisme artistique dans la perspective politique et sociale de ce grand tournant de l’époque contemporaine qu’a été la révolution d’Octobre. L’intérêt des artistes dans ces circulations s’inscrit également dans la logique d’un mouvement contre l’art pour l’art et contre un art élitiste, au profit d’un art engagé au service du prolétariat. L’objet d’art porte alors une valeur économique et symbolique. Les problématiques liées spécifiquement aux structures de la scène artistique soviétique et occidentale sont analysées. Les protagonistes de ces circulations sont nombreux et leurs activités se croisent et se chevauchent, à travers leurs parcours et leur place en URSS aussi bien qu’en Occident. En analysant la structuration des circulations artistiques, cette recherche met en évidence leurs réalisations et leurs dysfonctionnements, ancrés dans des logiques non seulement idéologiques et politiques, mais aussi économiques et sociales.



  • mardi 14 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Appel à candidatures - prix Henri hertz 2019

La chancellerie des universités de Paris décerne, depuis 1986, le prix Henri Hertz. Il
récompense, selon la volonté d’Emma Hertz, veuve de l’écrivain « la meilleure œuvre qui lui sera soumise par un étudiant […], propre à faire connaître ou comprendre les préoccupations éthiques et civiques du courant et du milieu auxquels a appartenu Monsieur Henri Hertz, ou à reprendre dans une œuvre de création, les inspirations de ce courant et de ce milieu. »
Cette référence ne doit pas être interprétée comme impliquant une exclusivité au profit d’une origine, d’une confession ou d’une idéologie déterminée. Les préoccupations éthiques et civiques chères à Henri Hertz, concernent notamment la lutte contre l’autoritarisme et toutes les formes d’exclusion. La biographie présentée en préambule atteste de ses engagements et de ses talents d’écrivain et de poète.
Pour l’année 2019, le montant du prix s’élève à 1 500 €.

CRITÈRES DE CANDIDATURE
 Le prix récompense une thèse, dont le propos s’inscrit dans le courant décrit ci-dessus et dont la rédaction originale est en langue française.
 Elle devra avoir été soutenue au cours des deux années précédant l’année de la
candidature.

https://www.sorbonne.fr/wp-content/uploads/AC-Hertz-4p-2019.pdf

La date limite de retour des dossiers est fixée au 17 mai 2019 à Pascale Meneceur, bureau 135A de à la DRIVE



  • mardi 14 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Conférence Les Cartésiens - 21 mai 2019

Pour la première fois, les Cartésiens organisent en anglais une conférence et un cocktail de networking sur la thématique du management, notamment la recherche, au sein des laboratoires.

Date : 21 Mai, à partir de 19h30, conférence suivie d’un cocktail au CUSP, 45 Rue des Saints-Pères, 75006, dans la salle du Conseil.

Plus d’informations
https://www.eventbrite.fr/e/billets-730-pm-conference-from-dr-durisin-escp-europe-cocktail-61380950074



  • mardi 14 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Infolettre Mai 2019


  • mardi 14 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Stage intensif de langue arabe, Tunis

L’IRMC propose une nouvelle formule de son stage annuel d’été organisé en partenariat avec l’INALCO.
Ce stage aura lieu à Tunis du 24 juin au 19 juillet 2019.
Date limite de l’inscription : 20 mai 2019
Contact et renseignements : direction@irmcmaghreb.org
Tél. +216 796 722



(pdf, 362.3 ko).




  • lundi 13 mai 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Programme de l’école d’été Verona International Summer School in Medieval Manuscripts

Veuillez trouver ci-joint, le programme de l’école d’été Verona International Summer School in Medieval Manuscripts organisée à Vérone du 4 au 7 juin 2019 (inscription avant le 31 mai 2019).



(pdf, 1.8 Mo).




  • vendredi 19 avril 2019
  • Catégorie : Appels à communication
NEWSLETTER DOCTORAT USPC AVRIL

Retrouver l’actualité des doctorant.e.s USPC n°33 Avril 2019

https://mailchi.mp/400e21a167bc/actualites-doctorales-uspc-1768577?e=[UNIQID]



  • mardi 16 avril 2019
  • Catégorie : Appels à communication
APPEL A CANDIDATURE : Bourses Mobilité Île-de-France – Doctorants 2019 inscrits en première ou deuxième année de thèse date limite dépot par mail à l’ed 13 MAI 2019

La Région propose une aide financière qui encourage et facilite la mobilité des jeunes chercheurs inscrits en thèse dans l’une des écoles doctorales franciliennes, dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Afin de développer l’ouverture à l’international, la Région a mis en place le dispositif d’aides à la mobilité internationale des doctorants « Bourses Mobilité Île-de-France doctorants ».

https://www.iledefrance.fr/aides-services/bourses-mobilite-ile-de-france-doctorants
Dépôt des dossiers sur le site « Bourses Mobilité Île-de-France – Doctorants » du 14 mai au 17 juin 2019.

Bénéficiaires
L’aide à la mobilité des doctorants vers l’étranger est une aide individuelle. Elle s’adresse aux jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales, sans condition de nationalité, inscrits en première ou deuxième année de thèse, lors de l’année universitaire 2019-2020, dans l’un des laboratoires des écoles doctorales implantées en Île-de-France.
Sont éligibles en priorité les étudiants ne percevant aucune rémunération pour des activités liées à la poursuite de leurs études.
Sont en revanche non éligibles les doctorants bénéficiaires d’une allocation de recherche financée par la Région (ex. : dans le cadre des dispositifs régionaux ARDoc et de soutien aux Domaines d’intérêt majeur).

Conditions d’éligibilité
Nature du séjour
Le financement régional peut servir à couvrir les dépenses engendrées par toute mobilité à l’étranger (hors métropole, départements et collectivités locales d’outre-mer) sans condition de durée, effectuée dans le cadre du programme de recherche poursuivi par le doctorant : études de terrain, stages, séjours d’études, participation à des séminaires et colloques internationaux (hors frais d’inscription).

Nature et modalités d’intervention
Attribution de l’aide
L’aide fait l’objet d’un contrat signé directement entre le doctorant bénéficiaire et la Région précisant ses conditions d’usage, rappelant son montant ainsi que les droits et obligations nés de son bénéfice.
Le doctorant bénéficiaire devra notamment transmettre à la Région un rapport permettant de dresser le bilan de la mobilité au regard du programme de recherche.
L’aide n’est attribuée qu’une seule fois.

Montant de l’aide
L’aide, d’un montant de 4 000 euros maximum, peut être utilisée par le doctorant bénéficiaire sur toute la durée restante de la thèse, sans pouvoir toutefois excéder 3 ans à compter de la date de son attribution par la Commission permanente du Conseil régional.

Démarches
L’école doctorale est seule habilitée à sélectionner les candidats et à remplir l’attestation d’éligibilité qui sera envoyée avec les dossiers de demande de soutien auprès de la Région dans le cadre calendaire fixé par le présent appel. Aucune candidature transmise sans cette pièce ne sera examinée par les services régionaux.
1. Pour le doctorant candidat, transmettre le dossier de candidature complet par mail Laetitia.Garaud@univ-paris-diderot.fr avant le 13 mai 2019 à 17h

• Dossier en pièce jointe et consultable sur le site de la Région Île-de-France et réunir les pièces justificatives :
o Lettre de motivation non manuscrite,
o Lettre de soutien signée du directeur de thèse
2. A l’issue de la transmission des dossiers reçus dans les temps requis, L’école doctorale procéde à une sélection des dossiers et remplit les attestations d’éligibilité des dossiers dans la limite du nombre de candidatures maximum qui lui a été communiqué.

3. À partir du 14 mai jusqu’au 17 juin :
• Les doctorants sélectionnés déposent leur candidature en ligne sur la plateforme régionale mesdemarches.iledefrance.fr

4. Date de clôture :

17 juin 2019
Contact
Pour toute autre demande d’information concernant le dispositif Bourses Mobilité Île-de-France – Doctorants, vous pouvez envoyer écrire à : boursesmobilite.doctorants@iledefrance.fr



(docx, 40.5 ko).




  • mardi 16 avril 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Proclamation des résultats des élections

Chères doctorantes, chers doctorants,
Les bureaux des ED 180 et 382 ont procédé à la proclamation des résultats des élections de vos représentant-e-s au conseil de l’Ecole Doctorale Sciences des Sociétés.
La liste "Doctorants des Sciences des Sociétés de l’Université de Paris" est élue.

Vos représentant-e-s titulaires et suppléant-e-s sont donc :
1. BLARY Kévin (titulaire)
2. QUINTIN Anne (titulaire)
3. LECONTE Romain (titualire)
4. GARNCZAREK Karolina (titulaire)
5. CAUMEL Antoine (titulaire)
6. JHONS Vetsonafehy (suppléante)
7. AUDARD Alexandre (suppléant)
8. MANGEZ Marie (suppléante)
9. ENYU’U MONEYE Emmanuel Cyrille (suppléant)
10. MARCIANO Sarah (suppléante)

Félicitations aux nouvelles et nouveaux élu-e-s !



(pdf, 45.6 ko).




  • lundi 15 avril 2019
  • Catégorie : Appels à communication
Appel à candidatures - prix Henri hertz 2019

La chancellerie des universités de Paris décerne, depuis 1986, le prix Henri Hertz. Il
récompense, selon la volonté d’Emma Hertz, veuve de l’écrivain « la meilleure œuvre qui lui sera soumise par un étudiant […], propre à faire connaître ou comprendre les préoccupations éthiques et civiques du courant et du milieu auxquels a appartenu Monsieur Henri Hertz, ou à reprendre dans une œuvre de création, les inspirations de ce courant et de ce milieu. »
Cette référence ne doit pas être interprétée comme impliquant une exclusivité au profit d’une origine, d’une confession ou d’une idéologie déterminée. Les préoccupations éthiques et civiques chères à Henri Hertz, concernent notamment la lutte contre l’autoritarisme et toutes les formes d’exclusion. La biographie présentée en préambule atteste de ses engagements et de ses talents d’écrivain et de poète.
Pour l’année 2019, le montant du prix s’élève à 1 500 €.

CRITÈRES DE CANDIDATURE
 Le prix récompense une thèse, dont le propos s’inscrit dans le courant décrit ci-dessus et dont la rédaction originale est en langue française.
 Elle devra avoir été soutenue au cours des deux années précédant l’année de la
candidature.

https://www.sorbonne.fr/wp-content/uploads/AC-Hertz-4p-2019.pdf

La date limite de retour des dossiers est fixée au 17 mai 2019 à Pascale Meneceur, bureau 135A de à la DRIVE, 5 rue Thomas Mann, 75205 Paris Cedex 13



Copyright © 2019 ED 382 | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP | Espace privé