S D S
Sciences des sociétés
Ecole doctorale 624
  • Actualités
  • Annuaire
  • Liens utiles
  • Catalogue ED 382






Actualités

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 260 | Tout afficher

  • mercredi 2 juin 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Prix Thierry-Célérier -Femmes & Sciences pour jeune femme scientifique porteuse d’un handicap

Appel à candidature Prix Thierry Célérier-Femmes et Sciences pour l’encouragement des jeunes femmes de talent en situation de handicap souhaitant développer un projet scientifique ou technologique

L’association Femmes & Sciences est heureuse de vous annoncer l’ouverture de l’appel à candidature de la première édition du Prix Thierry Célérier – Femmes & Sciences pour l’encouragement des jeunes femmes de talent en situation de handicap souhaitant développer un projet scientifique ou technologique.

Créé cette année, ce prix a pour objet de soutenir, promouvoir et conforter dans leur entreprise les jeunes femmes en situation de handicap ayant pour objectif de réaliser un projet ambitieux, soit d’études ou de recherches scientifiques, soit d’innovation technologique.

En 2021, l’association Femmes & Sciences remettra une dotation d’un montant de 10 000 € destinée à encourager une jeune femme en situation de handicap de 20 à 28 ans ayant fait preuve de succès dans ses études ou réalisations antérieures, soit à poursuivre des études scientifiques de haut niveau, soit à mener à bien un programme de recherche, soit à développer une innovation technologique prometteuse, dans les secteurs public ou privé.

La date d’ouverture du dépôt des dossiers de candidature est le vendredi 30 avril 2021.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est le mercredi 30 juin 2021 à minuit (heure de Paris).

Dépôt de candidature, calendrier, règlement : https://www.femmesetsciences.fr/prix-TC-FetS



  • mardi 18 mai 2021
  • Catégorie : Appels à communication
CONTRATS DOCTORAUX ED 624 2021

Vous trouverez ci-joint la note de l’ED 624 expliquant la procédure d’attribution des contrats doctoraux 2021 :

pdf/ed_624_note_sur_la_campagne_d_attribution_des_cd_2021.pdf

docx/ed_624_fiche_synthe_tique_concours_contrats_doctoraux_2021-2.docx

Voir liste des directeurs de thèse de l’ED 624 =
http://ed382.ed.univ-paris-diderot.fr/Liste-des-directeurs-trices-possibles-1374

Date à retenir : 15 juin 2021 12h date limite d’envoi des dossiers de candidature à l’ED



(pdf, 301.9 ko).
(docx, 205.6 ko).




  • lundi 17 mai 2021
  • Catégorie : Appels à communication
offre de stage CIFRE

Vous trouverez en pièce jointe une offre de stage en CIFRE qu’un enseignant-chercheur de l’EVCAU a mis en place.

pdf/proposition_de_sujet_de_these_cifre_airparcs_finale_13_mai_2021.pdf



(pdf, 1 Mo).




  • mercredi 17 mars 2021
  • Catégorie : Soutenances
soutenance mars 2021

12 mars 2021 : soutenance de Mme BENITEZ MARTINEZ Maria Victoria

Titre : Un carrefour migratoire au cœur de l’Amérique du Sud : le Paraguay du XIXe et du XXe siècles

Résumé : Au cours de la seconde moitié des XIXe et XXe siècles, le Paraguay va vivre une dynamique du processus d’immigration étrangère. Dans cette perspective, on accorde une attention particulière aux relations que les immigrants entretiennent auprès de l’État, essentiellement des colons travailleurs de la terre, en nous focalisant principalement sur certaines catégories d’immigrants, en particulier, des Français, Italiens, Allemands, Syro-Libanais, Japonais et mennonite, ainsi que d’autres minorités d’immigrants de l’Europe de l’Est (Russes, Polonais, Ukrainiens et Tchécoslovaques). Au travers d’une compréhension heuristique du processus migratoire au Paraguay, nous explorons ce domaine par le biais d’une enquête historique paraguayenne. Dans cette conjoncture, nous nous appuyons particulièrement sur les spécificités de la population immigrée. En utilisant une méthode qui combine des approches historiques, sociologiques et démographiques, nous analysons la politique migratoire du gouvernement (paraguayen) et les stratégies des différents acteurs impliqués dans le mouvement migratoire au Paraguay, y compris l’intervention de diplomates, d’agents d’immigration, des réseaux familiaux, amicaux, ou à caractère ethnoreligieux. Après une présentation des statistiques de la population bien connues de la crise démographique d’après-guerre (1865-1870), les différents types de mouvements d’immigration sont examinés sous un angle sociodémographique, ainsi qu’en termes de transformations politiques et économiques.Partant d’études de cas, il est possible d’interroger comment les divers flux se sont cristallisés dans le temps et l’horizon sociohistorique dans lequel l’immigration prend forme. L’enquête porte donc, dans une perspective à la fois globale et micro-analytique, sur l’organisation de l’immigration du Paraguay contemporain.

16 mars 2021 : soutenance de M. BERGES Jean Claude

Titre : La mesure des précipitations tropicales et subtropicales

22 mars 2021 : soutenance de M. BOGONI Francesco

Titre : Pratiques participatives et politiques de réhabilitation des bidonvilles dans les petites villes. Le cas de Bhuj au nord-ouest de l’Inde

Résumé : Cette thèse étudie le rôle des petites villes dans la transformation des politiques de gestion des bidonvilles en Inde. Le but consiste à examiner l’émergence d’un modèle de réhabilitation des bidonvilles dit owner driven à Bhuj, une petite ville indienne, capitale du district du Kacch dans l’État du Gujarat. Cette ville a été largement reconstruite après un grave tremblement de terre de 2001. La thèse analyse la mise en oeuvre d’un projet pilote à Bhuj dans le cadre des politiques nationales visant à créer "des Villes sans Bidonvilles", et cherche à comprendre comment le système de planification et de gestion qui sous-tend le modèle répond aux conditions spécifiques des bidonvilles situés dans les petites villes, rarement étudiés. La recherche s’appuie sur plusieurs sources et methodologies : d’une part, sur des entretiens semi-structurés avec les habitants, avec les ONG impliquées, les constructeurs, les responsables du gouvernement local et les acteurs politiques et économiques, d’autre part, sur l’analyse des documents de projet et des processus de développement dans la ville et ses bidonvilles. La recherche montre comment les bidonvilles de Bhuj représentent un enjeu depuis la reconstruction post-séisme. L’engagement d’une élite locale mobilisant les habitants des bidonvilles pour adapter les politiques nationales au contexte des petites villes, est lié à la récente mondialisation de la région. Toutefois, loin de faire appel à des investisseurs extérieurs, le processus mis en place est plutôt influencé par les idées d’une coproduction du bâtit, d’un développement urbain durable et progressiste et du respect d’une identité régionale dans l’élaboration des politiques. Le succès du projet pilote n’est que partiel, ce qui a empêché l’extension du modèle. Des lacunes ont apparu dans le système de gestion, des intérêts divergents ont opposé les parties prenantes, qui ont entravé le rôle central des habitants dans le réaménagement des bidonvilles.

24 mars 2021 : soutenance de Mme HASIRCIOGLU Ecem

Titre : Femmes Turques à Strasbourg : appartenance et enfermement religieux et politique

Résumé : Cette recherche doctorale est une recherche anthropologique sur les femmes turques vivant à Strasbourg, leur vie quotidienne et leur participation dans des associations turques. La migration turque en France et la place des femmes dans ce mouvement migratoire et dans la narration migratoire sont les axes principaux de cette recherche. La cause et la conséquence de leur enfermement dans le groupe d’appartenance et dans la société d’accueil, ainsi que leur sortie progressive par des gestes pratiques et quotidiens sont à la base de la problématique. Nous analysons également comment leur production en étrangères influe sur leur identité, leur engagement politique en France et en Turquie. L’étude de terrain est basée sur l’approche ethnographique dans différents quartiers de Strasbourg au cours de l’année 2018. Il s’agissait d’analyser comment ces femmes turques sont entrées dans le mouvement migratoire en distinguant leur parcours dans cet ordre : les femmes venues par le regroupement familial dans les années 1980, les femmes nées ou grandies en France, les femmes venues via un mariage transnational. Cette étude de profilage des femmes rencontrées nous permet de discuter de la manière dont elles sont devenues des actrices de l’immigration et de la manière dont elles établissent des relations différentes ou similaires avec le pays d’origine et le pays d’accueil.
Pour approfondir nos recherches, nous avons consacré plusieurs mois à l’observation directe dans les différents espaces sociaux partagés : maisons, mosquées, associations, branches féminines, quartiers. Ces espaces sociaux partagés nous offrent des moments de réflexion sur le déroulement de leur vie quotidienne. Qui sont ces femmes ? Que font-elles ? Que pensent-elles ? Quel est leur parcours migratoire ? Cette recherche doctorale basée sur les femmes turques en France, en tant que sujet d’étude peu étudié, vise à approfondir les connaissances sur le côté féminin de l’immigration turque.
Nous nous concentrons sur leur vie quotidienne et la construction de leur appartenance et de leur enfermement dans leur groupe et dans la société. Nous analysons également comment la religion influe sur leurs pratiques quotidiennes, ainsi que sur leur comportement politique.
En reproduisant les codifications de genre, les associations/mosquées en tant que champ d’analyse occupent une place importante dans leur vie quotidienne : ces environnements sociaux et religieux s’inscrivent à la fois dans leur socialisation et dans leur isolement.

24 mars 2021 : soutenance de M. HOUESSE Rodrigue

Titre : Les trajectoires des territoires ruraux face aux changements socio-environnementaux au Nord du Bénin

Résumé : Cette thèse porte sur l’étude de l’évolution de la couverture ligneuse au Nord Bénin en majorité rural, depuis environ un demi-siècle et à ses déterminants à partir de la Télédétection, de données climatiques, démographiques et économiques et d’entretiens semi-directifs. L’analyse d’une série temporelle d’images Landsat de 1979 à 2018 a permis de mettre en évidence une importante dynamique de déforestation dans la région. Celle-ci reflète des efforts d’adaptation des populations rurales aux évolutions climatiques, socio-économiques et politiques auxquelles elles sont confrontées depuis plusieurs décennies. Dans toute la région, on observe un recul significatif du couvert ligneux au profit des espaces cultivés, la déforestation ayant tout particulièrement touché le centre et l’est sans épargner les aires protégées. Si la déforestation peut être mise en rapport avec la croissance démographique, le développement de la culture du coton, sous l’impulsion des politiques économiques, a largement contribué à transformer les pratiques agricoles et plus généralement l’occupation du sol de la région. Ainsi, les différentes phases de l’évolution de la culture du coton, son extension puis son repli partiel, constituent une clé de compréhension de l’hétérogénéité spatiale de la déforestation dans le nord du Bénin telle qu’elle a été observée par télédétection. Cependant, en raison de la complexité des interactions entre les dynamiques socio-démographiques, économiques, politiques et celles des écosystèmes et la grande variété de pratiques agricoles selon les secteurs, la région du nord Bénin ne peut être étudiée que par une approche systémique. Ainsi à partir d’analyses multivariées à l’échelle des communes et sur une période allant de 1992 à 2018, nous avons mis à jour quatre types de communes qui peuvent être associés à des éco-socio systèmes ayant chacun une trajectoire territoriale spécifique. A l’échelle des villages, l’exploitation des images Google Earth a montré que la reprise du couvert ligneux au sein de certains terroirs aux trajectoires opposées pouvait avoir des origines très diverses : déprise agricole à l’ouest, dans les anciens foyers de peuplement d’une part et d’autre part, le remplacement de parcs agroforestiers traditionnels par des plantations d’arbres qui ne compensent nullement la déforestation causée par la dynamique de fronts pionniers vivriers encore actifs. Enfin, l’analyse des discours des populations villageoises grâce aux outils de textométrie a permis de révéler certains contrastes dans les perceptions et les préoccupations des personnes interrogées selon leur lieu de vie, qui permettent d’améliorer la compréhension de la complexité des trajectoires d’évolution des territoires au sein de la région d’étude. L’analyse des entretiens a également permis de constater que les mutations en cours dans les villages du nord du Bénin génèrent une certaine aggravation des inégalités sociales.

26 mars 2021 : soutenance de M. LAHMAR Lofti

Titre : Approche multi-temporelle et systémique du risque d’inondation dans le
bassin fluvial moyen de l’oued Medjerda (Tunisie septentrionale)

Résumé : Le bassin fluvial populeux de la moyenne Medjerda, en Tunisie, est fortement exposé aux dangers d’inondation et de stagnation des eaux. Les causes en sont doubles : d’un côté, des conditions pluvio-hydrologiques et topo-géologiques du milieu naturel favorables, de l’autre, des modes d’occupation et d’aménagement du territoire (bâti, barrage…), ne répondant pas toujours à ces conditions. L’étude des risques pluviaux et fluviaux, à travers une approche systémique et diachronique, révèle d’importants impacts tant sur le plan environnemental qu’humain. L’examen morphostratigraphique des archives sédimentaires montre que l’activité des eaux courantes est à l’origine de modelés souvent de cône de déjection, de terrasse et de banquette, d’âge historique. L’étude géoarchéologique et historique du paysage fluvial depuis les Romains fait apparaître que, le niveau topographique sur lequel se sont installés les anciens était de 2 à 6 m plus bas que l’actuel. En témoignent des constructions humaines enfouies sous les alluvions, du fait d’une phase de remblaiement qui s’est probablement produite au Bas-Empire et à l’Antiquité tardive. La section des vallées était plus large que celle d’aujourd’hui alors que le tracé fluvial était moins sinueux. Cela reflète la variabilité du régime fluviatile et renvoie à des moments de crise que sont les crues vécues jadis par les riverains. L’approche géomatique et de terrain indique que l’activité géodynamique au cours des trois derniers siècles (fin du XIXe - début du XXIe siècle) est généralement notable. L’essentiel du travail fluvial se produit à l’occasion d’événements pluvio-hydrologiques majeurs, ayant souvent des impacts socio-environnementaux. Les processus qui y interviennent sont variés tels que les changements de tracé des chenaux (divagations et défluviations), les recoupements de méandre, les incisions fluviatiles (linéaire et latérale) et les remblaiements sédimentaires. L’action de l’eau et de l’Homme est responsable de différentes formes de perturbations sociales et environnementales comme la dégradation du patrimoine hydraulique et archéologique. Le recoupement de témoignages par les archives surtout ainsi que le couplage de données de terrain, SIG et télédétection laissent voir que le phénomène d’inondation, aujourd’hui, est nettement plus fréquent et menaçant que par le passé. Le bilan des décès fait état de 131 morts (1886-2015) tandis que les dommages aux biens matériels sont la plupart du temps considérables, parfois inestimables et difficilement supportables. Les riverains se sentent toujours livrés à eux-mêmes et tout le monde s’interroge : à quand la prochaine crise ?

30 mars 2021 : soutenance de Mme PREMI Khadija

Titre : L’ AVENIR DU SYSTÈME D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR À ABU DHABI : UNE ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE DANS UNE SOCIÉTÉ MULTICULTURELLE

Résumé : Cette étude se concentrera sur l’émirat d’Abu Dhabi au cours de ses 50 premières années depuis la création de l’union en 1971. Elle analysera le processus de développement du système d’enseignement supérieur dans cet émirat en particulier et sa réflexion sur l’ensemble du pays en général. Plus précisément, l’étude veut approfondir deux directions spécifiques qui sont largement corrélées : La première direction est de comprendre quels sont les différents modèles institutionnels qui ont été développés dans les différentes entités qui fournissent des diplômes d’enseignement supérieur accrédités à Abu Dhabi, et comment le fort caractère multiculturel de cette société est intervenu dans le développement des structures du système éducatif et administratif. La deuxième direction consiste à évaluer le niveau de qualité des diverses entités d’enseignement supérieur dans différents segments selon les normes internationales de l’éducation.
Il existe plusieurs classifications des établissements d’enseignement supérieur à Abu Dhabi en tenant compte de différentes considérations fondées sur les différents points de vue du gouvernement ; Cependant, sur la base de cette étude et de ses objectifs, une nouvelle classification a été générée pour faciliter la compréhension des facteurs qui jouent un rôle majeur dans l’évolution de l’éducation à Abu Dhabi ; classification composée de quatre segments comme suit : public, fédéral et non fédéral ; Privé, national et international ; État spécialisé ; et alliances mondiales
Le nombre récent d’universités accréditées et licenciées à Abu Dhabi est de 26 après deux changements principaux, d’une part, la fusion de trois institutions ensemble pour former l’Université Khalifa des sciences, de la technologie et de la recherche (Université Khalifa, Institut du pétrole et Institut Masdar) et deuxièmement, avec la révocation de l’Université Al Hosn par le MOE et le retrait du New York Institute of Technology du secteur de l’enseignement privé.
L’étude est composée de sept chapitres : le premier chapitre, État de l’art ; Chapitre deux, Politique de l’enseignement supérieur aux EAU et dans l’émirat d’Abu Dhabi ; Chapitre trois, Établissements d’enseignement supérieur publics et étatiques spécialisés d’Abu Dhabi ; Chapitre quatre, Institutions d’enseignement supérieur privées d’Abu Dhabi et de l’Alliance mondiale ; Chapitre cinq, Faculté d’enseignement et étudiants des établissements d’enseignement supérieur d’Abu Dhabi ; Chapitre six, Analyse statistique ; Chapitre sept, Analyse de l’étude. L’étude a ensuite été conclue sur deux directions principales : l’une, les conclusions et les résultats divisés en conclusions générales de la revue de la littérature tout au long de l’étude et des conclusions spécifiques de l’analyse de l’étude, ainsi qu’un aperçu des opportunités et des défis futurs du système d’enseignement supérieur d’Abu Dhabi.

31 mars 2021 : soutenance de Mme REBOUL Elelna

Titre : Genre et Dette, Passé et Présent : Financer la Reproduction Sociale

Résumé : L’actuel intérêt porté à l’accès des femmes au crédit dans le champ du développement, sous l’angle de l’exclusion financière ou du rationnement de crédit, contraste avec le peu d’attention accordée à l’autre face de la pièce, la dette. L’endettement des femmes reste un impensé, en particulier en raison du manque de données systématiques désagrégées par sexe. Des données novatrices d’enquête ménages et de Financial Diaries, recueillies au Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, montrent ici que, malgré leur accès restreint à la propriété et leurs maigres revenus, les femmes pauvres sont souvent activement impliquées dans les relations de crédit, principalement par le biais de transactions informelles outre le microcrédit, et tendent à être bien plus lourdement endettées que les hommes par rapport à leurs revenus. Prendre en compte les pratiques financières des femmes peut modifier radicalement l’image de leur contribution à la reproduction des ménages suggérée par leurs revenus. Les femmes s’endettent principalement, et plus que les hommes, pour assurer la survie quotidienne - mais aussi pour rembourser des dettes, dont la gestion apparaît fréquemment comme une responsabilité féminine. Dans le contexte tamoul, l’endettement apparaît structuré par le genre (outre la caste et la classe) en tant que système de répartition des droits et des responsabilités, mais aussi en tant que système de signification. Ces processus affectent la manière dont les dettes sont contractées, pourquoi et par qui, comment elles sont remboursées, et à quels coûts. Ces résultats sont replacés dans une perspective plus large interrogeant leurs spécificités, par un détour par le passé européen : en France et en Angleterre a la période pré-moderne, et dans l’Angleterre victorienne et édouardienne. Ces revues de littérature mettent notamment en évidence la manière dont la reproduction sociale a été historiquement assurée par des formes spécifiques de dettes, en partie - et parfois principalement - contractées par les femmes.



  • mercredi 17 mars 2021
  • Catégorie : Soutenances
soutenance de janvier et février 2021

11 janvier 2021 : soutenance de M. MILLOT Romain

Titre : La conspiration sous la République romaine : pratiques politiques, représentations et imaginaire social (509-44 av. J.-C)

Résumé : La notion large de « conspiration » renvoie à un phénomène pluriel, qui peut désigner, à Rome, une grande variété de crimes politiques tels que l’aspiration à la tyrannie, l’organisation d’un coup d’État, la planification d’assassinats de magistrats ou des ententes politiques conduisant à contourner les institutions. Ce travail doctoral propose d’étudier l’ensemble de ces événements sur la période qui s’étend de la première conjuration contre la République, celle des fils de Brutus dès 509, à la conspiration qui conduit à la mort de César aux ides de mars 44.
Il s’agit d’abord d’identifier les acteurs et les principales étapes et ressorts des récits de conspiration, depuis la planification du projet jusqu’au châtiment des conspirateurs. À l’aide d’une mise en série de tous les épisodes de conspiration et d’un classement typologique, l’objectif de ce premier temps de la réflexion est de parvenir à distinguer d’une part les stéréotypes et reconstructions de ces récits et, d’autre part, les possibles noyaux de « vérité » historique relatifs aux pratiques conspiratives sous la République (chapitres 1 à 4).
L’accusation de conspiration, qui permet de forger l’image d’un « Autre » situé hors de la cité, doit ensuite être interrogée. Il faut notamment discuter les modalités et finalités de son instrumentalisation, fréquente dans les affrontements politiques de la fin de la République. Cela revient d’abord à considérer les écrits centraux de Cicéron (notamment le discours sans cesse réadapté dirigé contre Catilina, ses partisans et ses successeurs) comme de César (qui utilise la dénonciation systématique de conjurations gauloises afin de justifier ses actions en Gaule), et ensuite d’identifier les traces d’oppositions politiques issues de rivalités gentilices, qu’il est possible de retrouver à la fois dans les récits annalistiques, dans quelques sources numismatiques, et dans la toponymie de Rome (chapitres 5 et 6).
Enfin, cette étude s’efforce de relire l’histoire de la conspiration à Rome sur le temps long et interroge, une fois ôté le costume stéréotypé de la conspiration, et ses attraits littéraires dissipés, d’autres modèles d’interprétation révélateurs, à chaque époque, des problématiques politiques, militaires et sociales auxquelles la République dut faire face : la transition entre deux régimes (de la royauté à la République), les difficultés liées à l’intégration des peuples étrangers à la cité et à l’empire de Rome, la constitution progressive d’un pouvoir plébéien au sein de la cité, l’instabilité et les craintes suscitées par la proximité quotidienne des esclaves, enfin des enjeux de fonctionnement interne qui émergent, en situation de « crise », à la fin de la République, autour des questions relatives à l’exercice de la violence d’État (chapitre 7 et 8). Ainsi tout au long de son histoire, la République semble avoir redouté ce mode d’agir alors même qu’il constitue l’une des dynamiques inhérentes à la cité romaine.

16 janvier 2021 : soutenance de Mme BAUDRY Sarah

Titre : La fabrique des espaces publics à Rome : processus, acteurs, enjeux culturels et urbains

Résumé : Cette thèse s’intéresse à la « fabrique » des espaces publics à Rome, entendue comme un processus de co-construction qui s’articule autour de la sphère de l’action publique urbaine mais qui la dépasse. En effet, il s’agit de comprendre selon quelles modalités et au sein de quels espaces un lieu devient enjeu public et/ou commun, et d’appréhender la diversité des acteurs qui vont être mobilisés dans la production de l’espace public. L’analyse porte en particulier sur la sphère des « citadins engagés », à savoir les collectifs, les associations et professionnels de l’urbanisme, de l’art et de la culture et analyse la manière dont ces acteurs interagissent ou non avec les politiques urbaines au sein de l’action urbaine. Pour ce faire, cette recherche traite principalement des territoires non centraux romains : les zones péri-centrales ex-ouvrières (Testaccio-Ostiense et Pigneto) et les zones périphériques (les ex-zones « abusives », c’est-à-dire informelles, des borgate romaines). Le jeu des acteurs varie aussi en fonction des types d’espaces publics explorés qui vont du banal, comme la rue de quartier, au plus spécifique comme ceux investis par l’artification de la ville. Ainsi, en prenant pour exemple des quartiers anciennement productifs et aujourd’hui concernés par des dynamiques de gentrification, mais aussi des zones plus périphériques notoirement connues pour manquer d’espaces publics de base, la thèse questionne la notion même d’espace public et appréhende les enjeux qui se cristallisent dans ces lieux ainsi que le rôle des acteurs impliqués dans la fabrique de l’espace public. La ville de Rome, tiraillée entre son image patrimoniale et la volonté de certains de ses acteurs de participer à la course à la métropolisation, notamment à travers la culture et l’art, apparaît comme un cas particulièrement intéressant pour explorer ces dynamiques.

15 février 2021 : soutenance de Mme REISER Chloé

Titre : Se loger dans un quartier tremplin : trajectoires et stratégies résidentielles des familles immigrantes à Parc-Extension et Saint-Michel, Montréal

Résumé : Cette recherche de géographie urbaine et sociale vise à analyser les trajectoires et les stratégies résidentielles des familles immigrantes avec enfants à l’aune des politiques publiques de logement et de la restructuration des marchés locaux de l’habitat dans deux quartiers de Montréal. Les territoires d’étude comparés sont deux inner suburbs montréalais en transformation. Espaces de transition entre la ville d’avant-guerre et d’après-guerre et caractérisés par une population majoritaire de locataires immigrants à faible revenu, Saint-Michel et Parc-Extension sont décrits par les chercheur·se·s en sciences sociales comme des « quartiers tremplins » censés favoriser la mobilité sociale et/ou spatiale des nouveaux et nouvelles arrivant·e·s. Alors qu’ils ont longtemps servi de simples points de transit, les familles immigrantes s’y établissent aujourd’hui de manière plus durable. Or, depuis la fin des années 1990, de nouveaux plans de développement urbain conduits à l’échelle métropolitaine et des politiques d’aménagement à l’échelle plus locale ont commencé à affecter la structure du parc de logement et la stratification sociale dans ces deux quartiers. Basé sur la combinaison de plusieurs techniques d’enquête qualitatives, ce travail de thèse relève d’une démarche de recherche participative et engagée. La soixantaine d’entretiens semi-directifs réalisés avec des familles immigrantes vivant en logement social ou en attente d’un logement social dans les deux quartiers constitue le socle de l’analyse des trajectoires et des stratégies résidentielles. L’idée est de redonner une certaine agentivité aux ménages en insistant sur leur intentionnalité dans la recherche et dans les choix successifs de logement tout en montrant comment ces choix sont aussi conditionnés par leurs ressources sociales, spatiales et économiques, ainsi que par leur identité spécifique, notamment en tant qu’immigrant et parent. L’objectif est également d’identifier la place qu’occupent les quartiers tremplins et le logement social au sein des trajectoires résidentielles de ces familles. La trentaine d’entretiens semi-directifs menés auprès des professionnel·le·s, bailleurs sociaux, employé·e·s d’organismes communautaires, élu·e·s et urbanistes, sert à identifier les structures socioéconomiques et spatiales qui s’imposent aux familles immigrantes et influencent leurs arbitrages résidentiels. L’idée est de prendre en compte les effets des évolutions de l’offre et de la demande en logement abordable sur les trajectoires résidentielles de ces ménages dans les deux quartiers. Enfin, l’observation participante active, menée comme bénévole au sein d’un organisme communautaire dans chacun des quartiers d’étude, permet de faire le lien entre les politiques de logement mises en place aux différents échelons administratifs et les revendications des locataires face aux transformations urbaines dans les deux quartiers. Avec cette recherche, l’objectif est de présenter les liens qui existent entre dynamiques résidentielles et migratoires des familles immigrantes à l’échelle individuelle et dynamiques du marché du logement locatif à l’échelle de la ville et du quartier. Ce travail souhaite ouvrir de nouvelles perspectives de recherche sur les recompositions urbaines et les mobilités résidentielles à l’oeuvre dans les quartiers tremplins des grandes métropoles canadiennes.

23 février 2021 : soutenance de Mme BLANCHI Yann

Titre : Meta-écologie et dispositifs adaptatifs en architecture. Les arbres comme modèle systémique interactif

Résumé : Cette recherche questionne la notion d’architecture adaptative. L’architecture peut-elle établir des continuités entre l’humain et la nature ? Peut-elle être le support actif du couplage des usagers avec leur milieu, dans une logique de co-évolution ? Peut-on envisager les dispositifs architecturaux comme une interface à forte connectivité, ne se dressant pas en barrières mais intensifiant les relations entre l’humain et son milieu ? La méthodologie de cette recherche s’appuie à la fois sur l’analogie et l’expérimentation. La notion d’adaptation est interrogée de façon transdisciplinaire dans le champ de la biologie végétale, des sciences des systèmes et de l’architecture. Parallèlement la fabrication de prototypes participe à la construction de connaissances concrètes. La triade humain-architecture-milieu est considérée d’un point de vue systémique où les constantes évolutions de l’un et de l’autre seraient absorbées par une sorte d’ordre mouvant et élastique. L’action et l’information deviennent les composantes de ce système cyber-physique-humain, et permettraient d’atteindre cet équilibre dynamique.



  • mercredi 3 mars 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Appel à candidature 2021 - Contrat doctoral fléché à l’international - Casa de Velázquez (Madrid)

vous voudrez bien trouver ci-joint un courrier du directeur de la Casa de Velázquez, M. Michel Bertrand, relatif à l’appel à candidature pour un contrat doctoral fléché à l’international (ACI).

pdf/envoi_lettre_cvz_ed_mars21.pdf



(pdf, 66.2 ko).




  • mercredi 24 février 2021
  • Catégorie : Appels à communication
L’édition 2021 de la bourse doctorale de...

L’édition 2021 de la bourse doctorale de l’Observatoire B2V des Mémoires est officiellement lancée !

L’appel à candidatures est ouvert depuis lundi 15 février et jusqu’au jeudi 20 mai 2021. Toutes les informations relatives à cette neuvième édition sont disponibles sur le site internet de l’Observatoire B2V des Mémoires et sont communiquées via les réseaux sociaux de l’Observatoire.

Je vous prie de trouver ci-dessous l’ensemble des éléments pour que vous puissiez diffuser cet appel à candidatures auprès des étudiants.

Faire connaître la Bourse doctorale auprès des étudiants :

- Un teaser : https://youtu.be/QG07a-yKGJY

- Le dossier de candidatures : ci-joint. Limite de réception des dossiers le jeudi 20 mai 2021 à minuit.

- Toutes les informations liées à la Bourse et à l’Observatoire B2V des Mémoires : https://www.observatoireb2vdesmemoires.fr/en-action/bourse-doctorale-candidature

Présentation de la Bourse doctorale de l’Observatoire B2V des Mémoires :

En 2013, l’Observatoire B2V des Mémoires a mis en place une bourse doctorale à destination des jeunes chercheurs. Remise chaque année, cette bourse concerne tous les projets de thèse transdisciplinaires axés sur la thématique de la mémoire, en neurosciences et en Sciences Humaines et Sociales. Elle s’élève à 35 000 € par an, sur une durée de 3 ans, soit une dotation globale de 105 000€ par lauréat. Cette action répond à la mission de l’Observatoire de soutenir la recherche scientifique pour approfondir la compréhension de "la mémoire sous toutes ses formes" et les moyens de prévention.

La bourse doctorale B2V des Mémoires concerne tous les programmes doctoraux en sciences humaines et sociales et en neurosciences, axés sur la thématique de la mémoire, dans une approche transdisciplinaire.

La bourse intègre toutes les disciplines de recherche telles que l’anthropologie, l’ethnologie, l’histoire, la psychologie, la philosophie, la sociologie, la neuropsychologie, les neurosciences cognitives, la neurologie, les neurosciences computationnelles, les neurosciences sociales, mais également les sciences de l’ingénieur, les sciences du sport, les sciences de l’informatique, les sciences des technologies et de la robotique, etc.

docx/dossier-bourse-doctorale-2021.docx



(docx, 277.1 ko).




  • jeudi 18 février 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Appel à candidatures pour cinq contrats doctoraux 2021-2024 - ResEFE

Vous trouverez ci-joint l’Appel à candidatures pour cinq contrats doctoraux 2021-2024, en partenariat avec les Écoles françaises à l’étranger (EFE).

[1] http://www.resefe.fr/
[2] http://resefe.fr/reseau-efe

pdf/cdu_efe_mesri_2021.pdf



(pdf, 178.1 ko).




  • mercredi 17 février 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Prix de thèse 2021 du Défenseur des droits

Afin d’encourager la production de travaux universitaires portant sur son périmètre de compétences (défense des droits des usagers des services publics, défense des droits de l’enfant, lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité, respect de la déontologie de la sécurité, orientation et protection des lanceurs d’alerte), le Défenseur des droits a institué, depuis 2015, le Prix de thèse du Défenseur des droits.

Ce prix, d’une valeur de 10 000 €, s’adresse aux étudiantes et étudiants ayant soutenu leur thèse entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020, quelle que soit la discipline juridique ou des sciences humaines, sociales ou politiques concernées.

La date limite de dépôt des candidatures pour cette année est fixée au 30 avril 2021.



  • mardi 9 février 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Prix de thèse du Centre Civique d’Etudes du Fait Religieux 2021

Le Centre Civique d’Etudes du Fait Religieux (CCEFR) organise en 2021 une
nouvelle édition du Prix de thèse du CCEFR.

Le CCEFR offre une distinction à une thèse portant sur le fait religieux et/ou la laïcité.

Sont éligibles des travaux soutenus en français entre le 31 décembre 2018 et le 31
décembre 2020
, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et
sociales.

Le jury (universitaires et chercheurs) prêtera une attention particulière à la qualité de
la thèse, ainsi qu’à l’intérêt de celle-ci quant aux objectifs du CCEFR : éduquer à la laïcité par la lutte contre l’ignorance ; promouvoir la lisibilité scientifique et culturelle de
toutes les expériences et croyances spirituelles ; donner à chacun les outils indispensables de compréhension du fait religieux dans le respect des principes
laïques et républicains ; mettre l’information scientifique et la connaissance historique
à disposition des citoyens.

Pour toute question, s’adresser à Joëlle Allouche, présidente du Conseil scientifique
du CCEFR (joelle.allouche@cnrs.fr) ou à Alain Léger, président du Conseil
d’administration de l’association (ccefr@free.fr).

pdf/prix_de_these_2021.pdf



(pdf, 210.2 ko).




  • jeudi 4 février 2021
  • Catégorie : Appels à communication
Prix de thèse Annie Semal-Lebleu - Alefpa 2021

Le Conseil Scientifique de l’Alefpa décerne chaque année deux prix d’un montant de 1500 € à de jeunes docteurs pour récompenser une thèse dont les thématiques sont susceptibles de concerner l’activité de l’association. Cette mise à l’honneur se déroulera début juin, lors de notre Assemblée Générale. Le règlement qui précise les modalités de participation est en PJ.

pdf/prix_annie_semal-lebleu_2021.pdf



(pdf, 381.1 ko).




  • mercredi 13 janvier 2021
  • Catégorie : Appels à communication
3e Journée Patrick Daillier (Droit International)

3e Journée Patrick Daillier

Stratégies européennes sur la scène internationale : entre projection et négociation

Chères doctorantes, chers doctorants,

Nous avons le plaisir de vous contacter dans le cadre de la 3ème Journée d’actualité Patrick Daillier organisée par le Centre de droit international de Nanterre (CEDIN). Cette manifestation annuelle en mémoire du Professeur Daillier a pour objet de contribuer à la réflexion sur les relations entre le droit de l’Union européenne et le droit international à l’aune de l’actualité juridique. Cette année, la Journée est organisée par une équipe de doctorants, sous la supervision du Professeur Franck Latty, directeur du CEDIN. Elle sera consacrée aux « Stratégies européennes sur la scène internationale : entre projection et négociation ».

La manifestation doit se dérouler à l’Université Paris Nanterre le vendredi 12 mars 2021, en présentiel si les conditions sanitaires nous le permettent (avec la possibilité d’aménager une intervention « en ligne » au besoin).

Cette année, le souhait des organisateurs serait de permettre à des doctorants sélectionnés de présenter des communications en formant des binômes avec les intervenants. Ces derniers ainsi que le Professeur Franck Latty participeront à une sélection anonymisée des doctorants appelés à former un binôme. L’intervenant, à l’instar d’un « mentor », sera chargé de « diriger » le doctorant dans la préparation de sa communication, une fois les thèmes répartis entre eux. Chaque binôme disposera d’un temps total de présentation de 25 minutes.

L’appel à contribution porte sur les sujets suivants :

La régulation de la haine et désinformation en ligne : interaction entre l’UE et l’hébergeur (Intervenant : Thomas Hochmann)
Regards croisés sur l’intelligence artificielle : le Conseil de l’Europe et l’UE (Intervenante : Fabienne Jault-Seseke)
Actualité des recours de l’Union européenne aux mesures de protection du marché dans la guerre commerciale sino-américaine (Intervenant : Julien Cazala)
Actualité des mesures restrictives européennes (Intervenant : Jean-Marc Thouvenin)
Politique juridique extérieure de l’UE : « à l’est rien de nouveau (Russie et Biélorussie) » ? (Intervenant : Pierre Bodeau Livinec)
Les défis de la négociation du nouvel accord de commerce et de coopération entre l’Union européenne et le Royaume-Uni (Intervenante : Cécile Rapoport)
L’UE et la conditionnalité environnementale dans les exemples de libre-échange (exemple : Accord avec le Mercosur) (Intervenante : Sophie Grosbon)
L’Union Européenne et le Traité sur la Charte de l’Énergie (Intervenant : Vitali Hiarlouski)

Nous serions ravis de vous compter parmi nous à cette journée. Merci d’envoyer vos projets, en précisant le thème choisi, selon les modalités suivantes :

Date : avant le 31 janvier 2021
Format : projet rédigé en 7000 signes maximum espaces compris, hors bibliographie
Envoyer en format Word
À envoyer à l’adresse suivante : c.delplanque@parisnanterre.fr

pdf/courrier_cedin_journee_daillier_appel_a_projet.pdf
pdf/programme_patrick_daillier-11.01.pdf



(pdf, 226.4 ko).
(pdf, 391.6 ko).




  • mercredi 18 novembre 2020
  • Catégorie : Actualité formations
Catalogue Offre de formation ED 624 2020/2021

L’offre de formation de l’École Doctorale 624 Sciences des Sociétés proposée aux doctorant-e-s est en téléchargement ci-dessous :

pdf/offre_de_formation_ed_624_2020-2021_v6_2_.pdf

L’offre de formation du Centre de Formation des Doctorant-e-s est également proposée aux doctorant-e-s de l’ED :

https://doctorat.u-paris.fr/catalogue/



(pdf, 997.4 ko).




  • jeudi 5 novembre 2020
  • Catégorie : Actualité formations
report formation Dufoix

Compte tenu des circonstances actuelles, nous avons pris la décision de décaler la formation offerte à nos étudiants par Stéphane Dufoix, intitulée "The World Social Science Archipelago : Some Contemporary Issues in the Epistemology and History of the Social Sciences".

Celle-ci sera finalement offerte, pour six séances (à raison d’une par semaine), entre le mardi 9 mars 2021 et le mardi 13 avril 2021, toujours de 15 à 17h.

Contact : M. Stephane Dufoix : stephane.dufoix92@gmail.com



  • mercredi 4 novembre 2020
  • Catégorie : Appels à communication
PRIX DE THÈSE DU SÉNAT 2021 - APPEL À CANDIDATURES

Vous trouverez, ci-joint, les documents vous communiquant toutes les informations pour concourir au Prix de thèse du Sénat 2021

pdf/brochure_prix_de_these_2021.pdf



(pdf, 680.9 ko).




  • mercredi 4 novembre 2020
  • Catégorie : Divers
Edna Peza, lauréate du prix Pépite Île-de-France 2020

Edna Peza, doctorante en géographie au laboratoire CESSMA à Université de Paris, nous explique comment elle a bâti son projet d’étudiante-entepreneure et a créé le LAB 3C (City-Cité-Ciudad) : un bureau d’étude spécialisé dans l’aménagement urbain chez les populations vulnérables, visant à rendre les espaces publics sûrs, inclusifs et humains.

https://u-paris.fr/edna-peza-laureate-du-prix-pepite-ile-de-france-2020/



  • jeudi 22 octobre 2020
  • Catégorie : Appels à communication
Prix de l’université 2021 du Conseil départemental du Val-de-Marne

Le Prix de l’Université est un prix destiné à récompenser chaque année les travaux de recherche (thèses, mémoires) des étudiantes et étudiants val-de-marnais ou dont les travaux portent sur le Val-de-Marne.

Ce prix a été institué par le Département du Val-de-Marne et il s’adresse aux étudiantes et étudiants ayant récemment soutenu un mémoire de Master ou une thèse de Doctorat depuis le 1er janvier 2019.

Le montant total du prix est de 22 500 € répartis entre les différents lauréates et lauréats.

Les inscriptions sont ouvertes à l’automne et le prix est remis lors du Rendez-vous de la recherche et de l’enseignement supérieur, en fin d’année scolaire.

Pour concourir au prix de l’université, le candidat doit :

être étudiant ou étudiante
être Val-de-Marnais ou Val-de-Marnaise ou avoir effectué sa recherche dans un établissement supérieur du Val-de-Marne ou avoir effectué sa recherche dans un autre établissement supérieur sur une thématique en rapport avec le Val-de-Marne

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 15 décembre 2020. L’inscription s’effectue en ligne sur https://www.valdemarne.fr/a-votre-service/formation/insertion/prix-de-luniversite



  • mardi 20 octobre 2020
  • Catégorie : Appels à communication
Recrutement des membres de l’EHEHI - Casa de Velázquez

Nous souhaitons vous informer de l’ouverture de l’appel à candidatures concernant le RECRUTEMENT DES MEMBRES SCIENTIFIQUES DE L’ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES HISPANIQUES ET IBÉRIQUES (EHEHI) POUR L’ANNÉE 2021-2022.

Vous trouverez en pièce jointe une plaquette résumant les modalités de candidature, ainsi que la notice complète.

L’École des hautes études hispaniques et ibériques - EHEHI, section scientifique de la Casa de Velázquez, recrute chaque année des membres qui développent un projet de recherche en Sciences Humaines et Sociales nécessitant un séjour prolongé en péninsule Ibérique.

Public : Doctorants et postdoctorants
Durée du contrat : 12 mois / Du 1er septembre au 31 août
Offres de séjour votées en conseil d’administration : 17 postes
Date limite de dépôt : vendredi 20 novembre 2020 à 13h (heure de Madrid)

L’information est également accessible sur la page de la Casa de Velázquez

Pour plus de renseignements ou doutes, n’hésitez pas à écrire à l’adresse suivante : ehehi@casadevelazquez.org

http://www.casadevelazquez.org

Pièces jointes :
pdf/notice_information_membres_ehehi_2021-2022.pdf
pdf/plaquette_recrutement_des_membres_ehehi_21-22.pdf



(pdf, 194.2 ko).
(pdf, 84 ko).




  • jeudi 8 octobre 2020
  • Catégorie : Appels à communication
Préparation au concours d’entrée à l’ENA pour les titulaires de doctorat

Un concours spécial d’entrée à l’ENA est ouvert en 2021, réservé aux titulaires d’un doctorat.

Trois épreuves sont au programme : une note sur dossier, un entretien de motivation, un oral de langue.

Une préparation sans frais est assurée à titre bénévole par un membre de l’Association des anciens élèves de l’ENA.

Le nombre de places étant limité, la priorité sera donnée aux premières inscriptions.

Pour tout renseignement, s’adresser à prepa.ena@mail.com



  • mardi 6 octobre 2020
  • Catégorie : Appels à communication
Lancement campagne Eiffel : Modalités de dépôts dossier EIFFEL 2021

Le programme de bourses Eiffel est un outil développé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères afin de permettre aux établissements français d’enseignement supérieur d’attirer les meilleurs étudiants étrangers dans des formations diplômantes de niveau master et en doctorat.

Il permet de former les futurs décideurs étrangers, des secteurs privé et public, dans les domaines d’études prioritaires, et de stimuler les candidatures d’étudiants originaires de pays émergents âgés de 25 ans maximum pour le niveau master et de pays émergents et industrialisés âgés de 30 ans au plus pour le niveau doctorat.

Calendrier session 2021

Ouverture de l’appel à candidature : semaine du 28 septembre 2020
Date limite de réception des dossiers par Campus France : 8 janvier 2021
Annonce des résultats : semaine du 22 mars 2021

Voir le guide pratique valable à la fois pour le volet Master et Doctorat.

https://www.campusfrance.org/fr/le-programme-des-bourses-eiffel

Vous retrouvez toutes ces informations sur le site internet de Campus France.



Copyright © 2021 ED 382 | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP | Espace privé