E E S C
Economies, espaces, sociétés, civilisations : pensée critique, politique et pratiques sociales
Ecole doctorale 382
  • Equipes de recherche
  • Annuaire
  • Evénements prochains
  • Liens utiles
  • Catalogue ED 382






LCSP (EA 7335)

Laboratoire du Changement Social et Politique


Directeur : Patrick Cingolani
Site internet : http://lcsp.univ-paris-diderot.fr
17 HDR
141 doctorants inscrits
8 soutenances


Le LCSP est né en janvier 2014 de la fusion de deux centres de recherche, le Laboratoire de changement social (LCS) et le Centre de sociologie des pratiques et des représentations politiques (CSPRP). Les deux laboratoires appartiennent à l’histoire de l’UFR de sciences sociales de Denis Diderot et à ses héritages intellectuels dont sont emblématiques les noms d’Eugène Enriquez, de Pierre Ansart ou de Miguel Abensour. Ils ont l’un et l’autre, autour de Vincent de Gaulejac, d’une part et de Sonia Dayan-Herzbrun et de Numa Murard, d’autre part, été portés par une ambition scientifique originale : celle de la sociologie clinique pour le LCS, celle d’une sociologie critique pour le CSPRP. L’unification des deux laboratoires dans le LCSP est l’occasion pour une entreprise enseignante et scientifique qui fait se croiser clinique et critique dans une réflexion sur les manifestations contemporaines de la domination (notamment sa manifestation technocratique et managériale). Clinique et critique analysent les conditions de subjectivation et de réflexivité à la fois dans le domaine des organisations, dans celui de l’art et de la culture, de la politique ou du genre.

Les recherches menées par le LCSP ont pour objet commun les phénomènes sociaux et politiques envisagés dans leurs dimensions sociologique, philosophique, historique et esthétique et dans leurs déploiements internationaux et genrés. Elles s’ordonnent autour de cinq axes principaux qui fédèrent l’ensemble des programmes et des chercheurs du laboratoire : 1/ Théorie sociale et pensée politique (Etienne Tassin) ; 2/ Sociologie clinique (Fabienne Hannique) ; 3/ Art, culture et politique (Laurent Fleury) ; 4/ Psychosociologie et sociologie de l’intervention (Florence Giust-Desprairie) ; 5/ Genre et intersectionnalité (Azadeh Kian).



[Par nom] [Par statut]

Gilles Arnaud, PR ESCP-EAP
Nicole Aubert, PR ESCP-EAP
Jacqueline Barus-Michel, PR émérite
Jean-Philippe Bouilloux, PR ESCP-EAP
Patrick Cingolani, PR
Sonia Dayan-Herzbrun, PR émérite
Vincent de Gaulejac, PR
Laurent Fleury, PR
Florence Giust-Desprairies, PR
Fabienne Hanique, MC-HDR
Azadeh Kian, PR
Anne Kupiec, PR
Martine Leibovici, MCF-HDR
Seloua Luste Boulbina,
Denis Merklen, MCF-HDR
Numa Murard, PR
Etienne Tassin, PR



[Par nom] [Par directeur de thèse]

  • Anne Buholzer : « « Le souffle coupé. L’institution et la question de la Lebensführung » », sous la direction de Anne Buholzer.
  • Thomas Gwillim : « Astérisme - Walter Benjamin : la Commune de Paris ; Dialectique de l’ivresse ; Berlin, capitale du XXe siècle », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Guy Wichaidit : « Le rôle de philosophe de Diderot comparé à celui de Rousseau », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Heber Ostroviesky : « Pour une théorie politique du livre : édition et éditeurs entre domination et émancipation », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Adam Balazs : « Le facteur de l’exil dans l’ouvre des émigrés d’Europe centrale et orientale au XXe siècle », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Olga Nadeznha Vanegas Toro : « », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Brice Nocenti : « « La démocratie à l’ère du néo-libéralisme : une analyse lefortienne » », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Charlotte Puiseux : « « Handicap et politique (titre provisoire) » », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Franklin Henock : « Machiavel interprete de la révolution haitienne », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Alexandre Duclos : « Cosmopolitisme : critique du possible », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Michæl Madjid NAFI : « Islam, raison et politique. Une analytique inspirée de la penséed’Eric Voegelin », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Batiste Arrestier : « "le roman et le changement politique et social du 1er Xxe siècle à nos jours », sous la direction de Anne Kupiec.
  • Anahito Boboeva : « Tadjikistan et Afghanistan : quel rôle pour la société civile dans la justice et la réconciliation d’après-guerre ? », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Marjorie Moya : « Féminisme islamique et spiritualité : le religieux au cœur du renouveau féministe », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Asli Telseren : « La (Re)production des rapports sociaux de sexe et de race après le 11/09/2001 : le rôle des films d’action produits à Hollywood (2001-2011) », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Yamina Rahou : « Les mères célibataires en Algérie - de la sexualité par effraction à la maternité illégitime », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Hakim Amara : « La presse, l’état et les violences politiques en Algérie », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Benjamin Sanchez : « Etude comparée des perceptions états-uniennes et européens », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Lucia Direnberger : « Guerre et citoyenneté politique en Iran », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Hanieh Ziaei : « L’étude des mouvements sociaux et des formes de résistance créative comme facteurs du changement social et politique en Iran », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Boboeva Anahita : « « Une réflexion sur la société civile, son rôle dans la justice et la réconciliation d’après-guerre : l’exemple de l’Afghanistan » », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Saghafi Mana : « « Le mouvement des étudiants en Iran 1934-2009 : entre revendication identitaire et changement social » », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Nouri Rupert : « « Unions conjugales des françaises « d’origine marocaine » entre la France et le Maroc : Identités multiples et rapports sociaux de pouvoir. » », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Omid Shaker-Ardakani : « L’économie politique de l’Iran : paradoxes et déséquilibres », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Anastasia Porret : « "LES MUSULMANES OUBLIÉES : Discriminations multiples et perte de privilèges chez les femmes européennes converties à l’islam. " », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Tiziano Peccia : « "Women’s Violence and Roles Within Criminal Organizations in Italy " », sous la direction de Azadeh Kian.
  • Manuel Cervera-Marzal : « La pensée désobéissante. Philosophie de la désobéissance civile et politique de la non-violence », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Malcom Ferdinand : « Actions politiques et responsabilités écologiques dans les Caraïbes : étude comparative des associations écologiques Assaupamar en Martinique et Casa Pueblo à Porto Rico », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Diego Paredes : « Les tensions de l’action politique. La critique arendtienne de Karl Marx », sous la direction de Etienne Tassin.
  • El Hadji Abdoul Aziz Ndao : « Une réponse politique aux conflits des identités ? », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Miguel Castello : « Biotechnologie et politique au regard d’une philosophie politique critique », sous la direction de Etienne Tassin.
  • José Eduardo Varela Ayres Esteves Tomaz : « Les fondements universels des droits de l’homme », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Maria Dolores Amat Cordeu : « Vérité et politique de la figure de Socrate dans les oeuvres de Hannah ARENDT et Léo STRAUSS », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Luc Ngowet : « Les fondements théoriques de la modernité en Afrique : essai d’herméneutique philosophique et littéraire  », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Valentine Le Borgne de Boisriou : « », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Raphaelle Bats : « De la participation à la mobilisation collective : la bibliothèque à la recherche de sa vocation démocratique », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Thi Tu Huy Nguyen : « Du totalitarisme à l’auto-totalitarisme », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Mohammad Vaferi : « La tragédie politique : le tragique et la liberté en politique », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Alice Carabedian : « « Le devenir-autre de l’utopie : représentations d’un imaginaire politique conflictuel » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Regina Mantanika : « « Des sauvages dans la ville. Atopies, ataxies, anarchies des espaces urbains comme formes génératrices d’une sociabilité politique » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Pascale Dewette : « « L’humanisme pluriel chez Simone Weil, Albert Camus et Hannah Arendt : regards croisés sur leurs conceptions de la mesure et sur leurs critiques des droits de la personne. » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Giuseppe Santangelo : « « La Théorie critique dans la crise contemporaine » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Jacky Yuen-Hung Tai : « « Histoire et liberté : la phénoménologie de Hannah Arendt et de Jan Patocka » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Juan Pablo Yanez : « « El “contra” de Miguel Abensour. Una investigación sobre su sentido, expresión e invitación » », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Arthur Guichoux : « L’esprit de la démocratie sauvage. Penser la démocratie avec et contre Lefort. », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Rémi Zanni : « Elaboration, à partir d’éléments kantiens et arendtiens, d’un concept moderne de progrès politique anhistoriciste », sous la direction de Etienne Tassin.
  • Képler Aurelien : « L’apropriation signifiante de l’héritage de la théologie de la libération par les sujets du mouvement populaire haïtien. 1994-2016 », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Philippe  Archain : « L’impensable dans les établissements de soins psychiques. Effets sur le travail clinique. », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Raynold Billy : « La fabrication du consentement des parents d’origine dans le processus d’adoption des enfants en Haïti. », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Jean Le Goff : « Imaginaires et pratiques de la sobriété volontaire dans les mouvements écologistes », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Anaïs Plazenet : « L’institution imaginaire des sexualités. La construction sociale et subjective des discours sur le sexuel : approches profanes et scientifiques.  », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Corine Renaud : « le processus de normalisation à l’hôpital, contributions actives et défensives des professionnels », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Laura Serfati : « "La fonction sociale et subjective de la tension entre les juifs et les musulmans chez les jeunes de 18 à 25 ans », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Delphine Vincenot : « La construction de l’imaginaire social du champ associatif face aux nouvelles logiques gestionnaires : analyse du rapport entre les pratiques évaluatives et les évolutions des façons d’agir et de penser l’action au sein des ONG françaises. », sous la direction de F. Giust-Desprairies.
  • Anthony Horrie : « « Analyse de la notion de Décroissance sous l’angle de la théorie d’Economie Générale de Georges Bataille » », sous la direction de Fabrice Flipo.
  • Didier Reynaud : « L’identité Politique du Commerce équitable », sous la direction de Fabrice Flipo.
  • Matthieu Le Quang : « Buen Viviret écosocialisme.Entre théorie et politiques publiques », sous la direction de Fabrice Flipo.
  • Khaouni Diffalah : « Agir avec justice à l’égard des générations futures en matière des énergies renouvelables. », sous la direction de Fabrice Flipo.
  • Elsa Tuffa : « Impact des plans de départ volontaire sur les identifications et les investissements des salariés et sur ce qui fait organisation », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Dominique Piau : « Les processus d’engagement et de dégagement en politique : La subjectivité comme conquête sociale », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • David Faure : « Le rapport au savoir, approche psychosociale clinique », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Ambre Goth : « "RPS" : nouvelles pratiques sociales », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Marina Aznar : « L’impensé de l’Immigration », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Roberta Baldi : « L’autre visage du stress : les processus paradoxaux de la prise en charge du stress au travail », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Andréa Barros Leal Ribeiro de Aragao : « La prise en charge d’adolescents étrangers par l’Aide Sociale à l’Enfance », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Marianne Robert de Massy : « La création de sens dans l’activité des cadres, une ressource immatérielle au service de l’entreprise », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Alain Minet : « La construction imaginaire de la parentalité du parent d’enfant handicapé mental », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Philippe Archain : « Les effets de l’impensable dans les établissements de soins psychiatriques », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Corine Bazeille-Renault : « La "normocratie" à l’hôpital : une nouvelle figure du pouvoir ? », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • Philippe Pétry : « Une institution et des professionnels aux prises avec la maltraitance, entre représentations et pratiques, enquête sur les formations de l’imaginaire collectif », sous la direction de Florence Giust-Desprairies.
  • David Giraud : « Expérience scolaire et perception de l’avenir », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud.
  • Anita Ponti : « L’institution imaginaire des quartiers populaires de Paris et de sa banlieue », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud.
  • Laurent Bodin : « Clinique de l’éclectisme des pratiques culturelles : la construction du sujet moderne par l’expérience de ses goûts », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud.
  • Benjamin Lormet : « Evolution du syndicalisme », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud.
  • Bertrand Mangin : « Qu’est ce qu’être manager de proximité dans une entreprise en transformation ? », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud.
  • Michelle Decourty-Maurel : « Le rapport au temps des managers en organisation », sous la direction de Jean-Philippe Bouilloud et Frédéric Blondel.
  • Andrea Marcela Barrera Tellez : « « La construction des subjectivités politiques chez les ex-combattantes colombiennes : le cas du M19 et du Mouvement Quintín Lame. » », sous la direction de Jules Falquet.
  • Estelle Miramond : « « Les paradoxes de la lutte contre la traite à des fins d’exploitation sexuelle entre le Laos et la Thaïlande. » », sous la direction de Jules Falquet.
  • Hanitra Andriamandroso : « La création par les institutions internationales d’un discours commun contre la violence faite aux femmes, les cas de la France et de l’Espagne. », sous la direction de Jules Falquet.
  • Mariana Rojas Mora : « Mises en scène, narration et interprétation des féminicides au Costa Rica, lutte entre différents acteurs pour la construction de sens », sous la direction de Jules Falquet.
  • Mirla Cisne : « "Feminismo e luta de classes : a consciência militante feminista no Brasil" », sous la direction de Jules Falquet.
  • Melissa Fernández Chagoya : « "Zigzaguear entre lo público y lo privado Representaciones, discursos y prácticas en torno al cuerpo y la sexualidad de hombres activistas profeministas de la ciudad de México en la actualidad” " », sous la direction de Jules Falquet.
  • María Ilidiana Diniz : « “O assédio moral e sexual contra as comerciárias do estado do rio grande do norte como mais uma das expressões da precarização do trabalho feminino ?” », sous la direction de Jules Falquet.
  • Jackeline Aparecida Ferreira Romio : « “Feminicídios no Brasil : análise demográfica da violência de gênero e desigualdades” », sous la direction de Jules Falquet.
  • Catherine Weiss : « How is the social relation structuring “care work” related to the social relation that structures female sexuality ?", », sous la direction de Jules Falquet.
  • Maíra Kubik Mano : « As mulheres na política no Brasil : actuar e conciência das diputadas da actual assambleía », sous la direction de Jules Falquet.
  • Sandrine Ansellem : « Le rapport au travail : La question de l’équilibre entre vie au travail et vie hors travail », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Sonya Akremi : « Pour une compréhension sociologique de l’écoute : recherche sur le public de l’art lyrique et des musiques anciennes », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Emmanuelle Mandrou : « Culture, temps et modernité », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Barthelemy Bette : « La critique artiste à l’épreuve des observations sociologiques. Etude des intéractions sociales entre les mondes du travail et le champ artistique », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Fabrice Jallet : « La mission d’intérêt général de l’information assurée par les centres d’information », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Tamara Glas : « », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Danielle Bellini : « La relation au cœur des projets artistiques et culturels », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Hanna Klimpe  : « « Personne n’est sauvé et personne n’est perdu tout à fait » : l’action théâtrale comme possibilité et réalité dans Le Rouge et le Noir, Les Faux-Monnayeurs et Les Mots »  », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Maria Doibani : « « Processus bureaucratiques et disqualification sociale et affective. Analyse sociologique d’une politique publique au guichet du Service des Etrangers. » », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Sandrine Amsellem : « « Le rapport au travail. La question de l’équilibre entre vie au travail et vie en dehors du travail. » », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Jean-Miguel Pire : « », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Marie Sonnette : « Des manières critiques de faire du rap : pratiques artistiques, pratiques politiques. Contribution à une sociologie de l’engagement des artistes. », sous la direction de Laurent Fleury.
  • Avinaash Munohur : « Colonialisme, Capitalisme et Multiculturalisme : le pouvoir à l’Île Maurice », sous la direction de M. Cuillerai.
  • Bae Seijin : « Critique philosophique de l’économie. La dette, la famille et l’oikos dans le néolibéralisme coréen. », sous la direction de M. Cuillerai.
  • Monica Arias Fernandez : « Territoires en dispute : les formes gouvernementales d’intervention sur la population rurale colombienne », sous la direction de M. Cuillerai.
  • Raphaël Cabin : « Néo-capitalisme à Los Angeles : du désir individuel à la raison collective », sous la direction de M. Cuillerai.
  • Julie Alfonsi : « La critique féministe des modes d’assujettissement capitaliste de l’économie à l’écologie cibidinales », sous la direction de Marie Cuillerai.
  • Nader Hooshmand : « « Paradis allégoriques, langages aporétiques : Rancière et Jameson » », sous la direction de Marie Cuillerai.
  • Lucas Restrepo : « « Les rapports entre économie et droit dans la réforme de la justice pénale colombienne à propos du conflit armé : une analyse généalogique des régimes des pratiques juridiques. »  », sous la direction de Marie Cuillerai.
  • Bakabigny Keita : « La question de l’égalité dans l’analyse de la démocratie de Claude Lefort », sous la direction de Martine Leibovici.
  • Osee Olibri : « Politiques publiques et développements en Haïti », sous la direction de Martine Leibovici.
  • Serpil Tunc : « La relation entre l’éthique et le droit », sous la direction de Martine Leibovici.
  • Emmanuel Casajus : « Images, cultures, idéologies et aspirations dans les contre-cultures politisées », sous la direction de Martine Leibovici.
  • Sarah Mailleux Sant’ana : « Pauvreté et justice social au Brésil. Essai d’une théorie pratique de la pauvreté », sous la direction de Numa Murard.
  • Charlotte Perrot-Dessaux : « Etude de l’inscription territoriale des bibliothèques de quartier », sous la direction de Numa Murard.
  • Maria Ruiz Jabbaz : « Différence et reconnaissance : les habitans des "poblaciones" », sous la direction de Numa Murard.
  • Nathalie Camacho : « « Survivre dans les « ollas » : une enquête sur la pauvreté à Bogota. » », sous la direction de Numa Murard.
  • Sophie Lamotte : « « Recherches sur les jeunes des quartiers populaires et l’école. » », sous la direction de Numa Murard.
  • Pauline Beunardeau : « « Les « jeunes » : la construction socio-historique du statut juvénile en France et aux États-Unis » », sous la direction de Numa Murard et Denis Merklen.
  • Chadia Boudarssa : « Entre travail et engagement, les acteurs expatriés et nationaux bénévoles, volontaires et salariés », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Juliana Carpinetti : « Migrations internationales et inégalités – les travailleurs bolivien dans le secteur du bâtiment », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Charlène Charles : « Un travail social précaire ? - Travail atypique et dégradation des conditions d’exercice dans le secteur socio-éducatif », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Elisa Coroama : « Les récits de la protestation – identité, culture, société civile », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Kévin Eybert : « Politique et précarité : entre subjectivations politiques et expériences transindividuelles », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Romain Rochedy : « L’espace-temps professionnel en mutation – L’introduction d’activités physiques et sportives connectées au travail », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Panagiotis Kosmopoulo : « subjectivation politique et émancipation, le cas de plus de 18 ans à Patras. », sous la direction de Patrick Cingolani.
  • Charlotte Arndt : « Les revues culturelles portant sur l’Afrique à Paris », sous la direction de Seloua Luste Boulbina.
  • Jephthe Carmil : « « Iconographie postcoloniale et art contemporain : enjeux, usages et contradictions » », sous la direction de Seloua Luste Boulbina.
  • Maïa Hawad : « « La question de la race au nord de l’Afrique » », sous la direction de Seloua Luste Boulbina.
  • Samir Silakhel : « « Les radios maghrébines et arabes parisiennes, genèse et transformation » », sous la direction de Seloua Luste Boulbina.
  • Mohamed Boukhari : « « Élites du pouvoir et système politique en Tunisie depuis la destitution de Bourguiba  », sous la direction de Sonia Dayan.
  • Andry Raodina : « « Appréhender les politiques publiques dans les pays "sous-conditionnalités"- Cas de la lutte contre la corruption à Madagascar. » », sous la direction de Sonia Dayan.
  • Meral Kocamis : « La question de minorités ethniques et religieuses pendant le processus d’adhésion de la Turquie à l’union europeenne », sous la direction de Sonia Dayan-Herzbrun.
  • Andrianary Raodina : « La politique publique de lutte contre la corruption à Madagascar », sous la direction de Sonia Dayan-Herzbrun.
  • Mustapha El Maazouzi : « La modernisation politique dans le royaune d’Arabie Saoudite : une situation paradoxale », sous la direction de Sonia Dayan-Herzbrun.
  • Ting Chen : « « être l’esclave de moi-même » : Les femmes chinoises qui se prostituent à Paris : l’émancipation et/ou l’aliénation. », sous la direction de V. de Gaulejac.
  • Froment Quentin : « Analyse socio-clinique de l’individu hypermoderne au travers des pratiques physiques et sportives d’entretien et de développement personnel », sous la direction de V. de Gaulejac.
  • Francisca Espinoza : « Littérature et sociologie clinique, l’autofiction comme production de sens : étude sur l’écriture dans le contexte des dictatures », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Zeynep Iclal Incioglu : « Les processus de transmission inter-générationnelle de l’histoire traumatique : le cas de la Turquie à travers les histoires de famille », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Fernando Gastal de Castro : « Suicide et travail », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Agnes Vandevelde Rougale : « Confusion de langue, confusion dans la langue ? Une approche clinique de l’articulation entre symbolisation verbale et affects sur le terrain spécifique de la souffrance au travail », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Jean-Emile Berret : « Analyse socio-clinique du monde des analystes financiers », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Julie Bourocher : « La gestion des ressources humaines : un pouvoir paradoxal », sous la direction de Vincent de Gaulejac.
  • Xavier Leon : « Discriminations de genre dans les organisations du travail, les hommes et les normes masculines en questions », sous la direction de Vincent de Gaulejac et Jean-Philippe Bouilloud.
  • Rose-Myrlie Joseph : « L’articulation des rapports sociaux de sexe, de classe et de race dans la migration et le travail des femmes haïtiennes », sous la direction de Vincent de Gaulejac et Patricia Roux (Université de Lausanne).




  • Louisa Baralonga : « Le racisme colonial : de l’esclavage à la politisation. Le cas de l’association antiraciste Les Indivisibles (2007-2012) », sous la direction de Florence Giust-Desprairies. Soutenance 30/11/2016.
  • Geoffroy Félix : « Les savoirs non académiques des antiquaires : contribution à une sociologie de l’irrégularité », sous la direction de Laurent Fleury. Soutenance 12/09/2016.
  • Anders Fjeld : « L’expérimentation de n’importe qui - Du défi de Marx à la cartographie ranciérienne des formations sociales », sous la direction de Etienne TASSIN. Soutenance 14/01/2016.
  • Patricia Guerrero Morales : « Pour une sociologie clinique de la reconnaissance au travail : entre l’estime sociale et la construction du lien chez les enseignants chiliens des zones défavorisées », sous la direction de Vincent de Gaulejac. Soutenance 28/03/2014.
  • Marie Midy : « Les pouvoirs de la traduction, pouvoir d’institution. Contribution à une sociologie politique de la traduction dans les institutions internationales », sous la direction de Laurent Fleury. Soutenance 17/09/2014.
  • Rachel Sarg : « Incertitudes et croyances : approche sociologique des phénomènes d’adhésions et de réadhésions religieuses en prison », sous la direction de Gérald Bonner. Soutenance 13/11/2014.
  • Zahra Taieh : « La conduite du pouvoir local dans la cité : étude de deux cas de la démocratie participative en France et en Iran », sous la direction de Azadeh Kian. Soutenance 4/03/2014.
  • Pauline Vermeren : « La « question noire » en question dans la France (post) coloniale : Approche philosophique de la race et de l’identité », sous la direction de Etienne Tassin. Soutenance 3/07/2014.


Copyright © 2018 ED 382 | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP | Espace privé